Logo du site

L'engagement politique dans la chaîne des générations

Anne Muxel
Chercheur

Dans un climat politique désenchanté, les jeunes s’engagent de façon intermittente, protestataire, pragmatique. Dans un climat politique désenchanté les jeunes s'engagent de façon intermittente protestataire pragmatique A la question de savoir si les jeunes générations d'aujourd'hui sont plus ou moins politisées plus ou moins engagées q...

Du bon usage de la crise?

Jean Caron
Question de sens

Resumé Que se passe-t-il lorsqu’une génération, depuis sa plus tendre enfance, n’entend parler par les précédentes que de « crise » et qu’elle est conduite à percevoir tout son environnement comme en état de trouble chronique, aigu et permanent? L’emploi à tout propos de ce terme n’est-il pas au cœur de ce qui s’expériment...

L'avenir climatique et la jeune génération

Maximilien Rouer
Acteur de terrain

Selon vous à quels défis la génération actuelle des moins de 25 ans est elle confrontée Maximilien Rouer Ils sont immenses Pour les comprendre à mon sens il faut revenir à la génération de la reconstruction après guerre En dépit des traumatismes immenses de la seconde guerre mondiale celle ci a vécu sans le savoir une période inouïe ...

Ouverture: Difficiles solidarités entre générations

Gaël Giraud
L'équipe de rédaction

Les ressorts se sont ils détendus de la solidarité entre générations Doit on diagnostiquer une panne dans la transmission intergénérationnelle L'hypothèse de travail de ce dossier est la suivante au delà de leur diversité nombre de jeunes appréhendent aujourd'hui que le monde qui leur est légué par les aînés est sans avenir pour eux ...

Des universités qui donnent du sens

Francine Demichel
Chercheur

Resumé En France, l’éducation n’a pas de fin en soi (apprendre pour soi, pour son propre bien-être individuel); elle n’est légitimée que par rapport à des objectifs extérieurs : démocratisation, égalité des chances, adaptation à l’emploi, accroissement de la productivité, accès à la modernisation sociale, etc. Nous avons, dis...

Retraite: le système par répartition ressoude le pacte entre génération

Nicolas Postel
Chercheur

Il est en général convenu que la bonne entrée dans le problème des retraites est celle de la démographie Les économistes ont souvent bien des misères à prévoir ce que demain nous réserve et c'est donc avec un certain délice qu'ils manient des données plus fiables celles en particulier qui concernent l'allongement prévisible de la dur...

Dossier : Difficiles solidarités entre générations

Ouverture: Difficiles solidarités entre générations


Les ressorts se sont-ils détendus de la solidarité entre générations? Doit-on diagnostiquer une « panne » dans la transmission intergénérationnelle ?

L’hypothèse de travail de ce dossier est la suivante : au-delà de leur diversité, nombre de « jeunes », appréhendent aujourd’hui que le monde qui leur est légué par les « aînés » est sans avenir pour eux, inhabitable d’un point de vue climatique, financièrement proche de la faillite, politiquement illisible. Les ratés de la transmission intergénérationnelle peuvent se comprendre comme le fruit de « stratégies » de survie de la part des « cadets », stratégies où leurs aînés ne déchiffrent plus leur propre héritage.

Plusieurs lieux invitent à explorer pareille hypothèse : le sous-investissement dans l’enseignement supérieur et le nombre de jeunes quittant l’univers scolaire sans diplôme expliquent-ils les mouvements sociaux, dans lesquels une « jeunesse sans avenir » est en pointe? A l’autre bout de la pyramide des âges, en 2040, la France comptera un retraité pour 4 actifs, au lieu d’un pour 7 en 1999. Comment financer les retraites de l’avenir et comment ceci pèse-t-il dès aujourd’hui sur les relations intergénérationnelles? Troisième « lieu » : la menace écologique. Si nos parents sont nés dans le contexte de la menace d’une guerre, c’est celle de la « fin de la planète » qui hante désormais les esprits. Cet horizon affecte-t-il la perception de l’avenir? Le concept même de crise pourrait jouer un rôle : depuis 1973, la « crise » est devenue une dimension permanente de la perception de l’actualité. Enfin, la génération qui, aujourd’hui, peine à transmettre à ses « héritiers » est celle de 68. L’évolution de cette génération est-elle en partie responsable du malaise? Des nouveaux types d’engagement s’inventent cependant chez les « jeunes », à égale distance de la militance politique d’une époque et du cynisme libertarien.

Du même auteur

[VIDÉO] Conversation entre Vandana Shiva et Gaël Giraud

Gaël Giraud et Vandana Shiva
Chercheurs

Le travail est au cœur de toute vie humaine, il est l'un des constituants d'une vie bonne. Pourtant, ce même travail peut s'avérer destructeur pour la planète, le lien social et l'intégrité même de la personne qui le pratique. Que devons-nous changer pour construire un nouveau système où le travail serait respectueux de la terre et au service de la dignité humaine ? Le travail est au cœur de toute vie humaine il est l'un des con...

« Faire de l’AFD une agence ‘100 % lien social’ »

Gaël Giraud
Chercheur

Le débat sur les indicateurs de richesse à la fin des années 2000 a t il fait évoluer le paradigme du développement chez les bailleurs de fonds Considère t on par exemple qu'un pays pétrolier s'appauvrit quand il commercialise une ressource qui s'épuise une ressource dont l'exploitation pollue l'environnement immédiat et dont la combustion dérègle le climat Gaël Giraud Le débat sur les indicateurs de richesse a alimenté la réflexion de la communauté internationale sur le concept...

[VIDÉO] La difficile équation financière de la transition énergétique

Pierre Ducret, Gaël Giraud et Patricia Piriou
Acteur de terrain

La transition énergétique requiert des investissements importants tant du côté de la production que de la maîtrise d’énergie. Entre impôts, épargne des ménages, création monétaire et dette, sur quels leviers de financement s’appuyer ? Quelle place est faite aux citoyens de plus en plus désireux de donner un sens à leur épargne ? La transition énergétique requiert des investissements importants tant du côté de la production que de la maîtrise d'énergie Entre impôts éparg...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules