Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Les ressources d'un avenir durable

Ouverture


Ce dossier du n° 300 est un dossier de prospective. Non pas pour présenter des scénarios déterminés par les experts, prolongeant des courbes, définissant des programmes et des mécanismes pour corriger les défauts et faire face aux risques. Les experts ont un rôle essentiel : ils précisent les données, souvent multiples, étudient les conditions des futurs possibles, soulignent les arêtes, invitent à la prudence… Mais les auteurs qui ont contribué à ce dossier ne sont pas des prévisionnistes. Ils savent qu’il y a des trous noirs dans nos perceptions. Ils le savent aussi, les changements ne sont pas que techniques mais culturels.

Les réponses et les choix pour demain ne viendront pas seulement de mesures et de systèmes qui mettraient les hommes hors-jeu pour sauver l’avenir. C’est d’un rapport de l’homme qu’il s’agit, du sens qu’il lui donne : le rapport à son environnement, à son espace, les rapports entre acteurs de la production de richesses, les rapports entre les générations… Ce rapport est-il menacé par les nouvelles conditions de mobilité, de rareté, de concurrence ? La recherche d’un développement durable mobilise aujourd’hui des initiatives locales et mondiales, des scientifiques et des politiques. Il fait rêver les peuples du Sud d’une solidarité planétaire et les militants d’une transformation des modes de vie. Est-il plus qu’un oxymore – cette « obscure clarté », alliance de contraires ? Durer (ou soutenir), c’est garder, protéger, viser le risque zéro. Développer, c’est encore refuser d’être dans un monde fini, parier sur de nouvelles ressources. La conciliation des deux termes est un véritable chantier qui n’ignore pas les fragilités des ressources, mais qui se fonde sur la première d’entre elles : les hommes et le sens qu’ils donneront à leurs solidarités, à leurs capacités de création et de reconnaissance. Fragilité sans doute encore, mais comme celle de tout ce qui est essentiel : le beau, la rencontre, la démocratie…


Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Libéralisme et socialisme

Resumé Le libéralisme et le socialisme semblent s’opposer comme deux philosophies de l’homme et de la société. Pourtant, le socialisme est aussi une philosophie de la liberté. Les penseurs libéraux ne se sont pas privés d’attaquer violemment, dès ses premières formulations, la « présomption fatale » du socialisme, aussi bien dans son idée de buts assignés à l’activité économique et à la vie sociale que dans sa philosophie de l’homme et de la liberté 1.À partir des années 1930, et plus encore apr...

Du même dossier

Un autre rapport à la nature

Resumé La nature n’est plus un simple objet de conquête, où l’homme peut puiser. Dans son rapport à celle-ci, il est renvoyé à lui-même. Le temps du monde fini commence », écrivait Paul Valéry en 1931. Il voulait dire par là que le monde était désormais fermé « en étendue ». Plus d’ailleurs sauvage, que l’homme aurait à conquérir (bien entendu, Valéry visait « l’homme occidental », mais par convention nous appellerons ici homme cette espèce que les savants nomment homo sapiens). Désormais, le co...

Une utopie ou un chantier ?

Resumé Le développement durable est-il un cahier des charges réservé aux techniciens et aux politiques ? Ou une utopie mobilisatrice ? Projet – Le développement durable est-il devenu la nouvelle utopie mobilisatrice, y compris comme révolution culturelle, y compris dans une perspective géopolitique ?Jean-Charles Hourcade – Je voudrais insister d’abord sur la dimension géopolitique. Avant même le rapport Brundtland (dont nous fêtons cette année le 20e anniversaire), qui consacra le concept de dév...

La ressource humaine

Resumé Le développement durable, enjeu pour les entreprises, non seulement à cause de l’environnement, mais aussi pour l’avenir des salariés. Le développement durable a beau être un mot valise, au contenu variable selon les interlocuteurs et mis à toutes les sauces, on sait bien que ce sera le maître mot des trente années à venir. Car il y a urgence. D’une part, la planète chauffe et l’environnement se dégrade, et les scénarios officiels produits par les grandes institutions internationales n’ex...

Du même auteur

Mémoire vive d'une zone industrielle

Jean-Jacques Clément habite La Plaine, à Saint-Denis, un ancien secteur industriel en pleine métamorphose. Pour veiller à la mémoire de son quartier, il a choisi de le raconter. La rédaction de la Revue Projet se situe à La Plaine Saint-Denis. Vous êtes sans doute l’un des personnages que l’on croise le plus souvent dans le quartier…Je suis à La Plaine depuis l’an 2000. Et effectivement, je suis devenu un personnage un peu, parce que je circule beaucoup. C’est ...

Entendre la parole des victimes

Les victimes ont brisé le silence. Mais les écoutons-nous vraiment ? Au-delà de la plainte, c’est à un dialogue qu’elles nous invitent, pour renouer les liens que le traumatisme a rompus. Longtemps les victimes n’avaient pas la parole. On ne cherchait pas à les entendre ou elles ne parvenaient pas à s’exprimer. « Hosties » fut, en français, le premier mot pour les désigner : créatures offertes au destin, elles étaient silencieuses. Celui qui avait la parole, c’était le héros qui rétablissait la ...

Autonomie et solidarité

Autonomie, dépendance? Deux mots, à l’opposé l’un de l’autre, pour parler des enjeux autour de la vulnérabilité des personnes âgées! « Autonomie » parle de la dignité des personnes, « dépendance » de solidarité reconnue, acceptée. Les deux mots ne sont pas sans ambiguïté : l’autonomie comme exigence, où la vulnérabilité et les frustrations sont vécues comme un échec; la dépendance comme passivité et infantilisation…Notre espérance de vie à tous s’est heureusement allongée. Un temps libre pour s...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules