Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Reconnaître le travail

Ouverture


Dans un dossier de Projet sur « le travail en reconversion » (n° 259, sept. 1999), les auteurs contestaient la théorie de la fin du travail. Mais tous relevaient combien celui-ci ne cesse de changer. Et si les formes anciennes de l’aliénation taylorienne ont disparu, elles sont remplacées par un nouveau productivisme. D’autres contraintes apparaissent, issues de l’organisation de la production entraînée par la netéconomie dans le tertiaire.

La parcellisation a gagné les tâches intellectuelles et l’intensité du travail augmente. Des médecins tentent d’en mesurer les conséquences, et témoignent du caractère stressant des nouvelles formes d’organisation du travail 1.

Au XXe siècle, les travailleurs salariés qui ont un statut, de même que les artisans, continuent de mobiliser leur savoir faire et leur initiative dans le travail. Celui-ci est évalué, mais comment ? Est-il pour autant reconnu ?

Par ailleurs, la multiplication des statuts précaires, CDD, bientôt CPE, et autres formes d’emploi atypiques provoque une méconnaissance de ce que font des milliers de travailleurs ballottés d’un emploi à l’autre sans que leurs compétences ne soient sanctionnées à leur juste valeur. Dans Temps et modernité 2, Philippe Zarifian explique comment la souffrance existe au travail malgré l’amélioration des conditions matérielles : il suffit que la « trajectoire » de l’entreprise ne soit pas la même que celle du salarié pour que ce dernier soit épuisé par son travail. Et l’on ne peut plus dire qu’une solidarité entre salariés aide à résoudre les problèmes.

Les articles de ce dossier s’attachent à éclairer cette situation difficile, alors que le travail peut et devrait rester un lieu d’épanouissement et d’expression de soi.



J'achète Le numéro !
Dossier : Reconnaître le travail
Je m'abonne dès 3.90 € / mois
Abonnez vous pour avoir accès au numéro
Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Le clerc en sursis ?

La plupart des confessions religieuses excluent les femmes des charges sacerdotales. Pour combien de temps ? Patriarcale au superlatif, l’Église catholique voit son modèle vaciller. Le patriarcat demeure la règle dans le monde religieux. Dans des contextes très différents, les trois monothéismes le pratiquent. Tous invisibilisent les femmes, contrôlent leur corps et les tiennent éloignées de la sphère publique. Circonstance aggravante, ce bastion bien défendu l’est par...

Du même dossier

Le paradoxe du travail

Resumé Alors que le travail manque cruellement à beaucoup, il ne donne plus la satisfaction attendue à tous ceux qui en ont ! L’attitude de la grande majorité de la population en âge de travailler est des plus paradoxales vis-à-vis du travail et de l’emploi : ceux qui n’en ont pas le déplorent et ceux qui en ont un le trouvent mal adapté à leurs aspirations d’épanouissement personnel. Comment s’y retrouver ? Quelle valeur occupe le travail dans les sociétés à haut niveau de vie ? Comment se cons...

Emploi-travail, le grand désordre

Resumé Le travail est-il toujours un droit ? Est-il toujours une insertion dans un collectif ? On ne peut plus aujourd’hui s’interroger sur le travail, ses transformations, la place qu’il occupe dans la vie sans prendre en compte la question de l’emploi. Ce qui paraît désormais une évidence est cependant une relative nouveauté. En effet, le cadre d’emploi dont la longue et lente élaboration a été parachevée au lendemain de la seconde guerre mondiale a acquis une stabilité suffisante pour finir p...

Autonomie, reconnaissance et stress

Resumé En l’absence d’autonomie et de reconnaissance, nombre de situations de travail sont perçues comme stressantes. Pour rendre compte des conditions responsables du stress et des atteintes à la santé mentale dans le travail, la psychologie sociale se réfère surtout à deux modèles théoriques : le modèle de Karasek 1, en termes d’exigences et d’autonomie, et celui de Siegrist 2, qui met en relation l’investissement dans le travail et la reconnaissance. Le premier insiste sur les fortes contrain...

Du même auteur

Quand Rome parle du travail

C’est avec la seconde révolution industrielle que l’Eglise s’engage sur le problème du travail. L’encyclique Rerum Novarum, pilier du Discours social de l’Eglise, a pour sujet la condition des ouvriers, mais elle consacre au travail lui-même un long développement. C’est à ce texte fondamental que se référeront toutes les encycliques suivantes. Retrouvez cet article et l'ensemble des textes du discours social de l'Eglise sur www.discours-social-catholique.fr C’est avec la seconde révolution indus...

Ouverture: La révision générale des politiques publiques

Resumé Depuis trente ans déjà, l’Etat se veut régulateur : il a transféré des compétences et développé des autorités indépendantes. Mais à quoi sert-il ? Et comment peut-il fonctionner avec un esprit d’entreprise, sinon dans une logique de privatisation ? Quels sont les effets de cette rationalisation ? Confrontées à la nécessaire maîtrise des dépenses mais aussi à l’évolution des besoins et des attentes des citoyens comme à celle des modes de gestion, les politiques publiques sont l’objet d’une...

Les Roms, une histoire européenne (éditorial)

Entre dix et quinze millions de personnes (on ignore leur nombre, tant il est dangereux pour elles de se laisser répertorier), citoyens européens, rejetées où qu'elles aillent, se retrouvent nomades souvent malgré elles. La communauté des Roms est, en ce mois d'août, au centre de l'actualité. En France, en Allemagne et en Italie, mais aussi en Belgique et au Danemark, les politiques ont décidé de renvoyer cette population de manière plus systématique dans son pays d'origine, Roumanie pour l'ess...

1 / Voir le film documentaire de Marc-Antoine Roudil et de Sophie Bruneau, anthropologue, Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés, sorti en salles début février.

2 / L’Harmattan, 2000.


Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules