Logo du site

Décider des retraites, quelle légitimité? (introduction)


Conduire une réforme qui touche au pacte de solidarité entre les générations est toujours délicat. Des légitimités en conflit si elles ne savent nouer le débat.

La réforme des retraites en a laissé beaucoup insatisfaits. Comment décrypter ce sentiment général de malaise ? Quelles interrogations reflète-t-il quant à la légitimité démocratique ? Plusieurs pistes de réflexion s’offrent à nous.

L’articulation entre la décision politique et la négociation sociale est incertaine. Alors que la nécessité d’une réforme s’imposait à tous, les responsables politiques français n’ont pas pu s’accorder sur un cadre de négociation préalable à proposer aux partenaires syndicaux. Au final, un déficit politique apparaît, comme s’il était impossible de définir un projet collectif pour les retraités.

Une seconde piste prend davantage en compte des réflexions économiques. Elle oppose le sérieux du travail en amont, et l’incapacité à mobiliser. Le gouvernement, s’il a « gagné une bataille », n’est pas parvenu à construire un débat qui respecte chacun des partenaires sociaux dans sa spécificité.

Finalement, n’est-ce pas l’organisation de la représentation syndicale qui est en cause ? Avant 1982, la négociation sociale conduisait d’abord à reconnaître « les droits des salariés ». Aujourd’hui, elle vise un accord donnant-donnant. L’avenir des retraites est un exemple typique de cette mutation et de la fragilité de la représentation syndicale pour l’aborder.


Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Libéralisme et socialisme

Resumé Le libéralisme et le socialisme semblent s’opposer comme deux philosophies de l’homme et de la société. Pourtant, le socialisme est aussi une philosophie de la liberté. Les penseurs libéraux ne se sont pas privés d’attaquer violemment, dès ses premières formulations, la « présomption fatale » du socialisme, aussi bien dans son idée de buts assignés à l’activité économique et à la vie sociale que dans sa philosophie de l’homme et de la liberté 1.À partir des années 1930, et plus encore apr...

Le religieux face au politique

Resumé La société a-t-elle besoin du religieux ? Oui sans doute. Mais ce religieux est disséminé, vécu « à la carte » par l’individu. Quant au politique, il gère mais ne mobilise plus les citoyens. D’où la même relative faiblesse de l’Etat et des Eglises, le même déclin du militantisme. Le partage entre religion et politique, tel qu’il a été pensé depuis deux siècles, en France surtout, correspond à deux visions de base (certes en elles-mêmes très différenciées) du religieux et de ce qu’il repré...

Du même dossier

Le gros temps du printemps des retraites

On s’est battu sur bien des choses, au printemps dernier, dans l’affaire des retraites : entre autres, sur la question de savoir si la procédure politique parlementaire n’est pas intervenue trop tôt. La contestation exprimée dans une longue grève ne portait pas seulement, en effet, sur l’objet immédiat du débat – certains prônant d’autres solutions (par exemple une augmentation de l’impôt, pour assurer l’avenir des retraites devenues difficiles à financer sur la base des cotisations traditionne...

Renforcer notre capacité de délibération collective

La réforme des retraites est passée, mais la crise du printemps laisse un sentiment de malaise et augure mal de notre capacité collective (et pas seulement de la capacité de ce gouvernement) à mener à bien des réformes sociales pourtant reconnues par tous comme nécessaires. La fréquence des spasmes et psychodrames qui perturbent la vie du pays pose question sur l’état de notre démocratie : pourquoi ne sommes-nous pas capables de traiter les problèmes de solidarité sociale dans le cadre d’un fon...

Démocratie sociale et légitimité des partenaires sociaux

Entre l’État et les partenaires sociaux français, le partage des tâches avait été fixé en 1936 grâce au droit des conventions collectives 1. La loi fixait des règles générales minimales, et dans le respect de l’ordre public social les partenaires sociaux construisaient au-dessus une « maison conventionnelle » à trois étages (accord interprofessionnel, de branche, d’entreprise). Ce système hiérarchisé ne s’intéressait donc guère à la représentativité réelle des signataires : un syndicat, même mi...

Du même auteur

Repenser les inégalités face au défi écologique

Lutter contre les inégalités est le leitmotiv de bien des mobilisations. Mais la finitude de notre planète oblige à renouveler la réflexion. Une tâche à laquelle s’est attelé, avec la Revue Projet, un groupe d’associations, syndicats et chercheurs de sensibilités variées. D'où un texte fort, qui refuse d’opposer enjeux sociaux et environnementaux et qui inspire le colloque « Réduire les inégalités, une exigence écologique et sociale » (16 au 18 fév. 2017). Notre monde doit faire face simultanéme...

Inégalités monétaires : quelques repères

Multiples sont les visages de l’inégalité. Ainsi l’espérance de vie est de 50 ans en Sierra Leone contre 82 ans en France. Si l’on s’en tient aux inégalités monétaires :Une tendance au resserrement des inégalités entre paysDe très grandes disparités persistent entre pays, si l’on s’attache au Pib moyen par habitant en 2015 : de 270 $ environ au Burundi à 100 000 $ au Luxembourg (en dollars US courants) ; de 600 $ pour un Centrafricain à 140 000 $ pour un Qatari, si l’on tient compte du coût de ...

Colloque : Réduire les inégalités, exigence écologique et sociale

Notre monde doit faire face simultanément à des défis écologiques inédits et à une explosion des inégalités. Alors faut-il choisir son combat ? Notre génération contre celles à venir ? Sauver la planète ou les pauvres ? Avec quinze associations partenaires, la Revue Projet vous invite au colloque : Réduire les inégalités : une exigence écologique et sociale ?Du 16 au 18 février 2017 au Conseil économique social et environnemental (CESE), 9 place d’Iéna, 75016 Paris.Attention : clôture des inscri...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules