Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : De la démocratie en Amérique latine

Ouverture: De la démocratie en Amérique latine


En 1835, Tocqueville proposait d’étudier à partir de l’exemple des États-Unis, « l’influence qu’exercent les idées et les sentiments démocratiques sur la société politique ». Aujourd’hui, peut-être, est-ce l’Amérique latine qui cherche – non sans mal, car elle est encore le champion mondial des inégalités – à inventer un nouveau modèle !  Après avoir été tentée d’installer celui-ci par la révolution ou par la force militaire, elle poursuit sa quête d’un politique plus satisfaisant, à travers une démocratie participative, plus sociale, respectueuse des cultures... Cette recherche se veut une tentative de réponse à la crise, que nous connaissons aussi, de la représentation et des médiations traditionnelles.

À l’aube du XXIe siècle, les peuples de l’Amérique du Sud ont élu en majorité des leaders populaires, sociaux-démocrates ou sociaux-libéraux. L’alternance politique a consolidé la démocratie. Les Forums sociaux mondiaux, régionaux ou thématiques ont ouvert de nouveaux espaces de participation. Le réveil des peuples indigènes, qui aboutit à l’élection du président Evo Morales, fut à cet égard emblématique.

Parallèlement, jamais l’intégration des pays de la région n’a autant avancé que ces dernières années, donnant naissance à la Communauté des États latino-américains et Caraïbes en février 2010. Celle-ci regroupe les 33 pays de la région, Cuba incluse, mais laisse en dehors les États-Unis, dont la domination est de plus en plus contestée.

La faiblesse des États et le trafic de la drogue sont, parmi bien d’autres, des obstacles à l’approfondissement de la démocratie. Mais celle-ci avance, malgré tout.

J'achète Le numéro !
De la démocratie en Amérique latine
Je m'abonne dès 3.90 € / mois
Abonnez vous pour avoir accès au numéro
Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Un héritage tentaculaire

Depuis les années 1970 et plus encore depuis la vague #MeToo, il est scruté, dénoncé et combattu. Mais serait-il en voie de dépassement, ce patriarcat aux contours flottants selon les sociétés ? En s’emparant du thème pour la première fois, la Revue Projet n’ignore pas l’ampleur de la question.Car le patriarcat ne se limite pas à des comportements prédateurs des hommes envers les femmes. Il constitue, bien plus, une structuration de l’humanité où pouvoir, propriété et force s’assimilent à une i...

Du même dossier

La marche vers le pouvoir indigène, Équateur, Pérou, Bolivie

Resumé Les identités culturelles ont été longtemps réduites à une catégorie économique. Aujourd'hui, le "réveil des Indiens" cherche sa voie : le défi est de construire un État à la fois unitaire et plurinational. Une grande partie de la population des trois pays de la région andine est d’origine quechua et, dans une moindre mesure, aymara. En Bolivie, les peuples originaires sont majoritaires, en Équateur et au Pérou, ils représentent un tiers de la population.Affirmation des États et des ident...

 Perspectives économiques, le cas du Brésil

Resumé Nouveau contexte mondial, tension croissante entre droits sociaux et développement économique... La croissance à tout prix, fondée sur l'exploitation des ressources primaires, est-elle la clé d'un développement durable ? Projet – Comment caractériser l’évolution du Brésil depuis vingt ans ?Guilherme Delgado – L’économie et la politique du Brésil pendant les deux dernières décennies, ont été marquées par deux changements structurels décisifs. Le premier est de nature politique, avec l’élab...

Le temps de l'intégration politique et souveraine

Resumé L'intégration se fera-t-elle par les marchés ou verra-t-elle la naissance d'un nouvel acteur, indépendant des États-Unis, un acteur international qui entend construire collectivement un modèle alternatif ? Un scénario inédit se fait jour depuis maintenant deux ans dans le processus d’intégration latino-américaine. Jusqu’à présent, parler d’intégration régionale ou sous-régionale, c’était surtout évoquer des enjeux économiques et commerciaux. Cette approche commerciale et financière était ...

Du même auteur

Brésil : l’héritage de Lula

Le 31 octobre 2011, Dilma Rousseff est devenue la nouvelle président de la République fédérale du Brésil. Quel bilan peut être tiré des deux mandats consécutifs de son mentor et prédécesseur, Luiz Inacio Lula da Silva ? Une nouvelle présidenteLe dimanche 31 octobre 2010, 135 millions d’électeurs participaient au second tour des élections pour la présidence de la République fédérale du Brésil. Ils ont choisi Dilma Rousseff du parti des travailleurs (PT). Grâce à l’utilisation dans tout le pays d’...

Acteurs enracinés dans la société, le cas du Brésil

Nous avons assisté ces dernières années en Amérique latine à d’importantes transformations de la société politique et sociale. Au sortir des dictatures, sous la pression de la société civile, la reconstruction de la démocratie s’est amplifiée et consolidée. Qu’il suffise de rappeler que dans les années 70, quatre pays de l’Amérique latine seulement n’étaient pas sous régime militaire, alors qu’aujourd’hui onze pays ont un gouvernement de type social-démocrate.Le rôle des mouvements sociaux fut ...

Quels espoirs pour le Brésil?

Six mois avant les résultats des élections du 27 octobre 2002, qui aurait parié sur la victoire de Luiz Inácio Lula da Silva ? Les Brésiliens n’avaient-ils pas déjà dit trois fois non au métallurgiste syndicaliste de São Paulo, candidat du Parti des Travailleurs (PT) ?Lula fut pourtant élu à une large majorité (61,4 %). Pendant toute la campagne, il a su incarner à la fois la modération et le changement, la confiance et l’espoir. Son programme économique orthodoxe rassura en partie les marchés....

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules