Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Nouveaux acteurs sur la scène mondiale

Ouverture: Nouveaux acteurs sur la scène mondiale


Il ne s’agit pas dans ce dossier de l’émergence de pays qui jusqu’ici ne jouaient qu’un rôle secondaire face aux grandes puissances, mais des représentants d’une société civile qui participent déjà à la recherche d’une autre démocratie à l’échelle internationale.

Certes, les gouvernements gardent souvent la main pour des accords inter-étatiques. La nouveauté est que ces autres partenaires contribuent, à leur manière, à une régulation mondiale qui embrasse des domaines de plus en plus complexes, où les enjeux s’entrecroisent, où les acteurs se sont multipliés.

Les Ong participent aux débats, avec leur capacité de mobilisation et leur connaissance des terrains. Mieux coordonnées, elles sont devenues incontournables dans bien des négociations. Voici que des « Forums hybrides » réunissent des représentants des gouvernements, avec ceux des associations (de développement, d’environnement, de producteurs…) et des acteurs économiques, pour avancer diagnostics et propositions. Et le débat à l’échelle internationale s’appuie sur l’expertise de chercheurs appelés à débattre comme tels et non comme intervenants des gouvernements. Les États ne sont plus seuls à avoir la parole. Parfois même, Ong et firmes s’accordent directement pour établir  labels et normes. Parfois encore, les États sous-traitent l’élaboration de règles (pour internet, les normes comptables, etc.) !

Cette forme de démocratie internationale pose des questions. La sphère économique est-elle toujours encadrée et l’accès à la parole y dépend-il du poids financier ? Par qui les militants associatifs sont-ils légitimés ? Comment gardent-ils leur autonomie ? Et comment ceux des pays du Sud sont-ils entendus ? L’expertise des scientifiques sur des sujets de plus en plus complexes s’arrête-t-elle aux frontières des questions éthiques ? Avec quels leviers et dans quelles limites tous ces nouveaux acteurs inventent-ils une autre gouvernance ?

J'achète Le numéro !
Dossier : Nouveaux acteurs sur la scène mondiale
Je m'abonne dès 3.90 € / mois
Abonnez vous pour avoir accès au numéro
Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Un héritage tentaculaire

Depuis les années 1970 et plus encore depuis la vague #MeToo, il est scruté, dénoncé et combattu. Mais serait-il en voie de dépassement, ce patriarcat aux contours flottants selon les sociétés ? En s’emparant du thème pour la première fois, la Revue Projet n’ignore pas l’ampleur de la question.Car le patriarcat ne se limite pas à des comportements prédateurs des hommes envers les femmes. Il constitue, bien plus, une structuration de l’humanité où pouvoir, propriété et force s’assimilent à une i...

Du même dossier

Acteurs enracinés dans la société, le cas du Brésil

Nous avons assisté ces dernières années en Amérique latine à d’importantes transformations de la société politique et sociale. Au sortir des dictatures, sous la pression de la société civile, la reconstruction de la démocratie s’est amplifiée et consolidée. Qu’il suffise de rappeler que dans les années 70, quatre pays de l’Amérique latine seulement n’étaient pas sous régime militaire, alors qu’aujourd’hui onze pays ont un gouvernement de type social-démocrate.Le rôle des mouvements sociaux fut ...

La démocratie face à la complexité

Au cours du XXe siècle, les nations du monde ont éprouvé le besoin impératif de s’organiser entre elles : pour éviter le retour des guerres, mais aussi pour structurer les interactions monétaires, bancaires et commerciales. Cette coordination a pris la forme d’abord de la Société des Nations (en 1920), puis de l’Organisation des Nations unies (à partir de 1945). Avec le temps, elle a donné naissance à tout un appareil complexe : une assemblée générale, un secrétariat général, un conseil de sécu...

Des liens compliqués entre sciences et politique à propos du Giec

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (en anglais Intergovernmental Panel on Climate Change) a été mis en place par le G7 en 1988. Il est ouvert à tous les membres de l’Onu.« Le Giec a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine hum...

Du même auteur

Mémoire vive d'une zone industrielle

Jean-Jacques Clément habite La Plaine, à Saint-Denis, un ancien secteur industriel en pleine métamorphose. Pour veiller à la mémoire de son quartier, il a choisi de le raconter. La rédaction de la Revue Projet se situe à La Plaine Saint-Denis. Vous êtes sans doute l’un des personnages que l’on croise le plus souvent dans le quartier…Je suis à La Plaine depuis l’an 2000. Et effectivement, je suis devenu un personnage un peu, parce que je circule beaucoup. C’est ...

Entendre la parole des victimes

Les victimes ont brisé le silence. Mais les écoutons-nous vraiment ? Au-delà de la plainte, c’est à un dialogue qu’elles nous invitent, pour renouer les liens que le traumatisme a rompus. Longtemps les victimes n’avaient pas la parole. On ne cherchait pas à les entendre ou elles ne parvenaient pas à s’exprimer. « Hosties » fut, en français, le premier mot pour les désigner : créatures offertes au destin, elles étaient silencieuses. Celui qui avait la parole, c’était le héros qui rétablissait la ...

Autonomie et solidarité

Autonomie, dépendance? Deux mots, à l’opposé l’un de l’autre, pour parler des enjeux autour de la vulnérabilité des personnes âgées! « Autonomie » parle de la dignité des personnes, « dépendance » de solidarité reconnue, acceptée. Les deux mots ne sont pas sans ambiguïté : l’autonomie comme exigence, où la vulnérabilité et les frustrations sont vécues comme un échec; la dépendance comme passivité et infantilisation…Notre espérance de vie à tous s’est heureusement allongée. Un temps libre pour s...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules