Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site

Questionner nos représentations


Comment qualifier les événements de novembre 2005 ? « Guérilla urbaine » ? Le mot a été prononcé dans un reportage de France 2 présenté au journal télévisé du 30 octobre 2005. Il commentait des images de voitures en feu, de CRS débordés, d’habitants affolés. « Crise des banlieues » ? C’est le titre de la semaine de réflexion organisée par l’Ehess, du 23 au 26 janvier 2006. La diversité des intervenants permettait d’analyser les raisons structurelles : discriminations économiques et sociales, relégations territoriales. « Violences urbaines» est le titre du colloque organisé par le Cevipof et le Cso, le 21 février 2006. Il évoque l’échelle utilisée par les renseignements généraux pour établir une cartographie des «zones à risques». «  Emeutes urbaines » est le titre d’un livre d’Hughes Lagrange et Marco Oberti qui permet des comparaisons internationales et ouvre ainsi des perspectives. Enfin, « Révoltes urbaines »1 1 est revendiqué par les jeunes et les habitants réunis autour de la maison des tilleuls à Blanc Mesnil dans un journal alternatif intitulé Vu d’ici, où ils font un travail d’enquête coopératif suivi par le sociologue Stéphane Beaud.

Tous ces titres n’ont pas la même signification, la même charge émotionnelle, le même pouvoir symbolique. Quelles sont les représentations les plus adéquates des événements, de leurs conséquences, de leur portée politique ? C’était la problématique de la journée du 30 septembre 2006 organisée par le Ceras et Chrétiens acteurs en banlieue. Ce cahier rend compte de leur travail pour se forger un jugement équilibré et développer un sens commun.

Bertrand Hériard Dubreuil



Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Du même auteur

Le choix de l’hospitalité

Que l’hypothèse d’une victoire de Marine Le Pen à l’élection présidentielle ne puisse plus être écartée avec certitude, en dit long sur le raidissement de la société française. Dans un tel contexte, le risque est grand que l’accueil des étrangers ne devienne, toujours davantage, un tabou. Comme si, pour paraître « responsable », il fallait donner des gages sur la fermeture de nos frontières, rivaliser dans les obstacles mis sur la route de l’exil. Laisser mourir, en mer ou dans nos rues, pour n...

Affronter les questions ultimes

La crise écologique questionne, de manière fondamentale, le destin de l’humanité sur la planète terre. Elle invite à relire les textes fondateurs de la tradition judéo-chrétienne qui sont déjà au cœur des débats contemporains. Crise, catastrophe, effondrement… Nous discutons encore des termes, de l’imminence, de la durée, de l’importance de ce qui nous attend… Les signes, pourtant, sont déjà là : cyclones, sécheresses, tensions sur les marchés des matières premières, réfugiés climatiques… : « La...

Europe : reprendre en main notre destin

Qui l’Europe actuelle fait-elle encore rêver ? En son nom, on démantèle l’État-providence sur l’autel de la dette. On prive d’horizon la moitié des jeunes de Grèce, d’Espagne ou du Portugal. On tient le registre macabre des corps en Méditerranée. En son nom, la Commission négocie un traité transatlantique qui, s’il était adopté, marquerait l’étape ultime de capture de nos souverainetés par des intérêts privés. Devant ce sombre tableau, la tentation majoritaire est à la résignation ou au repli. ...

1 / Emeutes urbaines et protestations, une singularité française, Presses de Sciences Po, 2006


Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules