Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site

L’envol de la chouette

Crédits : Simon Shutter / iStock
Crédits : Simon Shutter / iStock

Le confinement mis en place pour contenir l’épidémie s’est traduit par toute une série de restrictions : limitation des déplacements, couvre-feu, port du masque… Comme les secouristes de haute montagne, nos comportements étaient dictés par une injonction à ne pas penser pour éviter une chute fatale. Un vent de liberté souffle à présent et l’on se réjouit de retrouver, petit à petit, nos libertés suspendues.

Mais n’avançons-nous pas en terrain miné ? L’histoire nous enseigne que c’est dans les temps de transition que les monstres se font jour. Fondamentalement ambiguë, effrayante et fascinante, cette figure surgit entre des visions du monde en contradiction. Les réponses aux urgences économique, écologique et sociale parviendront-elles à nous sortir d’une logique purement productiviste ? Le retour de l’État-providence durant la pandémie ne sera-t-il qu’une parenthèse ? Pourrons-nous reprendre une vie « normale » sans se solidariser avec l’Inde, le Brésil ou Haïti ? Nul ne saurait le dire.

Il ne s’agit certes pas de démissionner, ni de la pensée, ni de l’engagement, mais d’être vigilant pour laisser place à ce qui peut advenir.

« Ce n’est qu’au début du crépuscule que la chouette de Minerve prend son envol. » Hegel utilise cette métaphore à la fin de la préface des Principes de la philosophie du droit (1820), essentiellement pour dire que l’histoire est radicalement imprévisible et impensable. Dans la mythologie, Minerve est la déesse de la sagesse et son symbole est la chouette. Le crépuscule est ce moment où l’on cesse d’être dans le feu de l’action et dans l’agitation du monde. De là cette métaphore de la chouette, qui ne se réveille que lorsque le jour de l’action est tombé. Il ne s’agit certes pas de démissionner, ni de la pensée, ni de l’engagement, mais d’être vigilant pour laisser place à ce qui peut advenir. En se détachant d’un futur prévisible, verrouillé par la logique de compétition et la performance, qui prétend garder la maîtrise des faits et gestes.

En février prochain, en partenariat avec le « Pacte du pouvoir de vivre », qui réunit 65 organisations de la société civile, la Revue Projet vous proposera un dossier spécial sur l’importance de l’imagination en politique, dernier volet de notre série de six dossiers sur les fondements démocratiques. Le monde d’après ne sera différent du monde d’avant que si nous sommes capables d’ouvrir de nouvelles perspectives et d’entreprendre des actions alternatives. Ce qui compte aujourd’hui, c’est la sortie de l’isolement. Ne nous cantonnons pas à la tyrannie de l’intime, où l’on est facilement gagné par le sentiment d’impuissance. C’est l’interaction entre les personnes et l’appartenance à des communautés politiques qui permettront d’inventer de l’absolument nouveau.

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Du même auteur

Décider ensemble

Et si les Français étaient davantage impliqués dans les prises de décision ? Pour ce cinquième volet de notre série politique, nous souhaitons explorer les difficultés, mais aussi les avancées d’un processus de décision inclusif, voire participatif. Cette question représente la clé de voûte de l’édifice démocratique. Ne rien décider, et finalement laisser faire les choses, n’est-ce pas rester dans l’illusion de sa toute-puissance ? Inversement, la tentation autoritaire ne peut que renforcer la ...

Démocratie sous pandémie

La pandémie de Covid-19 a bouleversé l’équilibre traditionnel des institutions. En France comme dans de nombreux pays, la déclaration de l’état d’urgence s’est accompagnée d’une concentration des pouvoirs entre les mains de l’exécutif. Entretien avec Jean-Paul Gaudillière, spécialiste du gouvernement de la santé. Face à l’ampleur et la durée de la pandémie, comment s’organisent les circuits ...

Climat : « Le processus international s’enlise »

Les négociations internationales sur le climat ont pris de l’ampleur au début des années 1990. Sont-elles en bonne voie ou vouées à l’impasse ? Décryptage avec Amy Dahan, spécialiste des interactions climat et science politique.  Dans un ouvrage de référence sur les négociations internationales pour le climat1, vous dressez le constat d’un immobilisme de la gouvernance mondiale. Qu’en est-il ?Amy Dahan – Le propos était de retrace...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules