Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site

Porto Alegre, dernier forum avant mutation ?


Le succès de la cinquième édition du Forum social mondial, qui s’est tenu à Porto Alegre du 26 au 31 janvier, marque à la fois un sommet et une invitation à changer la formule. Un sommet si l’on considère la participation (110 000 à Mumbai en 2004; 155 000 cette année), l’élargissement (135 pays représentés), le nombre et la diversité des propositions (2 300). La qualité aussi était au rendez-vous. Malgré la bruyante visibilité de quelques groupes très minoritaires qui se satisfont de slogans et de dénonciations, un travail sérieux s’est effectué : lancement ou coordination de campagnes ciblées (sur les objectifs du millénaire, pour un traité régulant le commerce des armes, sur les trafics d’êtres humains, sur la dette, etc.), mise en réseau d’initiatives proches, échanges d’idées, etc. Certes, la rhétorique a parfois remplacé l’argumentation. Les conditions matérielles ne se prêtaient guère au débat. Si le FSM est utile pour communiquer et échanger des informations, constituer ou renforcer des réseaux en vue d’actions communes, il ne peut être un lieu où s’élaborent des idées nouvelles.

Tous, à commencer par les organisateurs, perçoivent que la formule actuelle a atteint ses limites et qu’il faut la renouveler. Les décisions annoncées pour 2006 et 2007 ne déterminent rien, mais laissent du temps pour réfléchir : en 2006, seront proposés des forums décentralisés dans 5 ou 6 pays (dont le Maroc) ; en 2007, ce sera de nouveau un grand Forum mondial, dans un pays d’Afrique à déterminer.

Christian Mellon

Les propositions du FSM 2005 sont sur hhttp:// www. memoria-viva. org


Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

Ambivalente gouvernance

Définie comme un mode de décision partagée au service de la modernisation politique, la « gouvernance » se présente sous des atours séduisants. Or, le vernis démocratique de ce mot-valise issu du privé s’écaille rapidement. George Orwell brillait par sa capacité à montrer combien le glissement sémantique dit toujours quelque chose du pouvoir et de la manière dont il s’exerce. De Michel Foucault à Frédéric Lordon,...

Du même auteur

Désobéir, un acte politique

Face aux inerties gouvernementales dans la lutte contre le dérèglement climatique, les jeunes multiplient les actions de désobéissance civile. Refus de la politique ou nouvelle forme de l’engagement citoyen ? Des mobilisations de plus en plus fréquentes, de jeunes notamment, intègrent des actions de désobéissance civile dans leurs luttes contre le réchauffement climatique. Certains décrochent des portraits du président de la République dans les mairies, d’a...

Arme nucléaire : en débattre, enfin ?

Le décès de M. Giscard d’Estaing, il y a quelques mois, a offert l’occasion de remettre sur le tapis une question qui semble avoir disparu de nos écrans : les armes nucléaires de la France. De tous nos anciens présidents – qui peuvent seuls « appuyer sur le bouton » – Giscard est l’unique à avoir reconnu, dans ses mémoires, qu’il aurait refusé d’accomplir le geste que prévoit pourtant la doctrine stratégique officielle en cas de grave menace sur le pays : « Quoi qu’il arrive, je ne prendrai jam...

Assouplissons les catégories migratoires !

Si les catégories actuelles sont désajustées par rapport à ce que vivent les personnes migrantes, comment les faire évoluer ? Selon quels critères et quelles nécessités ? Deux chercheuses et deux acteurs de la société civile invitent à adoucir les catégories actuelles, pour traiter avec plus d’humanité les personnes. Raoul, interviewé pour ce dossier de la Revue Projet, nous confiait : ...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules