Logo du site

La politique contre les évidences


Le Ceras, centenaire, interroge son histoire et ses pratiques pour renouveler son orientation. En Turquie, de nouveaux réformistes musulmans entendent concilier fidélité à leur tradition et intégration à la modernité occidentale. Simon Wuhl cherche à rénover le système d’intégration franco-républicain en pensant à frais nouveaux la référence fondatrice à l’égalité.

Ces démarches, pour une part, entrent en résonance avec les volontés de réforme affichées dans la société française. Des socialistes ont brandi leur identité de « réformistes de gauche ». Jacques Chirac rappelle :

« La seule attitude possible, c’est le mouvement, l’ouverture d’esprit, l’adaptation au monde ».

Toute contestation serait aussi dérisoire que superflue car la réforme se prétend comme la seule fidélité possible au passé au point que, comme le souligne

O. Pamuk pour la Turquie, « tout le monde doit pouvoir y trouver son compte ».

Ainsi, à redire que la réforme nécessite négociation et consensus, on laisse accroire qu’elle n’a besoin que d’une lente maturation pour apparaître comme une évidence. La réforme relève alors plus du bon sens que de la politique. Or si la réforme est un vrai choix, elle obéit à une orientation politique à nommer, elle est le fruit d’un rapport de forces à reconnaître. Contre la violence des évidences, il est bon et urgent de faire de la politique, au-delà des conformismes, à partir de lieux d’initiatives et de réflexions comme ceux auxquels ce cahier veut donner figure.


Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Le religieux face au politique

Resumé La société a-t-elle besoin du religieux ? Oui sans doute. Mais ce religieux est disséminé, vécu « à la carte » par l’individu. Quant au politique, il gère mais ne mobilise plus les citoyens. D’où la même relative faiblesse de l’Etat et des Eglises, le même déclin du militantisme. Le partage entre religion et politique, tel qu’il a été pensé depuis deux siècles, en France surtout, correspond à deux visions de base (certes en elles-mêmes très différenciées) du religieux et de ce qu’il repré...

Libéralisme et socialisme

Resumé Le libéralisme et le socialisme semblent s’opposer comme deux philosophies de l’homme et de la société. Pourtant, le socialisme est aussi une philosophie de la liberté. Les penseurs libéraux ne se sont pas privés d’attaquer violemment, dès ses premières formulations, la « présomption fatale » du socialisme, aussi bien dans son idée de buts assignés à l’activité économique et à la vie sociale que dans sa philosophie de l’homme et de la liberté 1.À partir des années 1930, et plus encore apr...

Du même auteur

Femmes musulmanes (ouverture)

Resumé Dans plusieurs pays arabes, le statut et la place des femmes évoluent. Pourtant, une tradition de soumission et d'infériorité demeure vivace. Dans les pays arabes comme en France, la condition des femmes musulmanes cristallise de nombreux enjeux. Certains n’y sont liés qu’indirectement mais, faute de pouvoir s’exprimer ailleurs, investissent ce lieu, rendant les débats plus passionnels : confrontation entre religion et modernité ; fracture sociale et intégration républicaine ; différence ...

Le socialisme européen (introduction)

Le seul contrepoids à l'ultra-libéralisme, qui invite à concilier liberté et lien social ? Ou une articulation tronquée, qui fait l'impasse d'une critique sociale ? En dépit des apparences, déclarait un dirigeant socialiste, le dernier congrès du PS à Dijon fut historique : il a substitué à la volonté d’une rupture une détermination pour la réforme. Le « réformisme de gauche » mettait fin, selon cette interprétation majoritaire dans le PS, aux atermoiements idéologiques, aux fidélités embarrassé...

Conditions d'un islam de France

D’autres élections auront eu lieu, le 26 mai 1 : celles de délégués qui désigneront, dans un deuxième temps, les membres du Conseil français du Culte musulman. Elles sont l’aboutissement d’un processus mis en route en janvier 2000 par Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de l’Intérieur. Une large « Consultation » a été conduite par un groupe composé de délégués des grandes mosquées « indépendantes » à rayonnement régional, de représentants des grandes fédérations ou associations nationales m...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules