La « précarité énergétique » occupe de plus en plus de place dans les débats sur la pauvreté en Europe. De quoi s’agit-il au juste ? La précarité énergétique est-elle distincte de la pauvreté ? Quels en sont les visages ? Qu’elles en sont les causes ? Comment mettre en œuvre une transition énergétique qui ne pénalise pas encore plus les ménages en situation de précarité ?

Watch the English version of the videos here

Quelques membres de l’association Magdala (Lille), Fabien Tocqué, chef de projet à la Croix-Rouge française, Anousheh Karvar, inspectrice à l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) et Pablo Solón, directeur de Focus on the Global South ont débattu des problèmes sociaux que la transition énergétique soulève à l’occasion du colloque « Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? » (organisé par le Ceras et la Revue Projet du 10 au 12 septembre 2014, à Paris). Un débat autour de Jean Merckaert, rédacteur en chef de la Revue Projet, avec les conclusions de Sylvain Lavelle, responsable du Centre technique, éthique et sociétés de l’Institut catholique d’arts et métiers de Lille.

À la rue, nous n’avons pas perdu nos facultés de penser

Vincent, Raphaël, Patrick, Thelo et Marie, de l’association Magdala, connaissent dans leur quotidien la précarité énergétique. Que signifie-t-elle pour eux ? Que pensent-ils de la transition ? À la suite de leur intervention,  Romain, accompagné par le Secours catholique, nous alerte sur le fait que ce phénomène de précarité énergétique touche de plus en plus largement les classes moyennes.


B/01 L’énergie, révélatrice de précarités: Jean... par cerasvideo

La précarité énergétique, « bombe sociale à retardement »

Si les causes de la précarité sont multiples, l’énergie prend une place de plus en plus importante dans les problèmes des ménages accueillis par la Croix-Rouge française. Fabien Tocqué, responsable du pôle « Observation, prospective, plaidoyer », revient sur les multiples visages de la précarité énergétique. Il aborde notamment ses conséquences sociales, qui mènent certains à se considérer comme « SDF de l’intérieur ». En 2006, un quart des ménages français rencontrait « des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat ». Dans un contexte de hausse des dépenses contraintes, il y a urgence à prendre en considération cette « bombe sociale à retardement ».


B/02 L’énergie, révélatrice de précarités... par cerasvideo

L’énergie, un bien essentiel

En quoi l’énergie remet en cause notre modèle social ? Anousheh Karvar souligne les failles de notre système de protection sociale, qui n’offre qu’un maigre filet d’assistance à tous ceux qui sont exclus du marché du travail. Elle encourage à séparer les biens commerciaux (qui peuvent être achetés), des biens éthiques (qui ne devraient pas l’être) : santé, éducation, logement, culture, énergie et transports, afin de ne pas accroître les inégalités et d’assurer à chacun l’accès effectif à la citoyenneté. Elle encourage aussi à associer les citoyens à la transition écologique, par le biais d’une véritable démocratie directe et participative, pour éviter qu’elle ne soit instrumentalisée par certains.


B/03 L’énergie, révélatrice de précarités... par cerasvideo

Pour une refonte de notre système économique et politique

L’accès à l’énergie est un droit aussi fondamental que celui de l’accès à l’eau, nous dit  Pablo Solon. Si la question d’une distribution équitable de l’énergie commence à être prise en compte au niveau européen, le directeur de Focus on the Global South nous alerte aussi sur les solutions pressenties, notamment la logique de partenariats public-privé. Pour lui, « l’accès à l’énergie pour tous » ne sera pas résolu tant que nous ne nous réduisons pas les disparités au sein de et entre pays et tant que nous ne changeons pas les règles économiques et politiques actuelles, qui permettent à 10% de l’humanité de posséder 80% de la richesse mondiale…


B/04 L’énergie, révélatrice de précarités... par cerasvideo
Un débat avec la salle fait suite à ces interventions :

B/05 L’énergie, révélatrice de précarités... par cerasvideo

Transition énergétique « et » justice sociale ?

Les débats sur la transition énergétique interrogent nos modèles de justice sociale. En amont du colloque « Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? », diverses rencontres pluridisciplinaires ont permis d’identifier des nœuds d’articulation entre les deux concepts. Sylvain Lavelle rend compte de ce travail. Il fait l’hypothèse que la transition ne s’accomplira pas sans justice, cette dernière étant la condition de légitimité et d’efficacité de la transition énergétique. Réciproquement, la transition pourrait être l’occasion de plus de justice, d’un changement de paradigme au motif que notre « société de plus en plus riche produit dans le même temps de plus en plus de misère ». Mais il nous met en garde : c’est aussi une « chance que nous pouvons rater, par manque d’ambition et de lucidité ».


B/06 L’énergie, révélatrice de précarités... par cerasvideo

Texte : Marie Drique (Ceras/Revue Projet)

Vidéos : La cabane aux fées

Vidéos « Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? »

Retrouvez sur notre site, au fur et à mesure de leur mise en ligne, les vidéos du colloque « Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? » À commencer par :

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s