© La cabane aux fées/Revue Projet© La cabane aux fées/Revue Projet



 

La France accueillera fin 2015 la Cop21 (la 21e Conférence des parties), une conférence internationale déterminante pour limiter le dérèglement climatique. À cette occasion, quel rôle peut jouer l’Union européenne pour enclencher une transition énergétique juste? Comment peut-elle éviter les risques d’inaction résultant d’un discours trop consensuel au niveau international ? Quelle vision de la transition énergétique ont les autres continents ?

Watch the English version of the videos here

Youba Sokona (Centre Sud), Pascal Canfin (World Resources Institute), Pablo Solón, (Focus on the Global South) et Cécile Renouard, philosophe, ont débattu des enjeux de justice auxquels les négociations internationales sur le climat doivent répondre, à l’occasion du colloque « Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? » (organisé par le Ceras et la Revue Projet du 10 au 12 septembre 2014, à Paris). Un débat autour de Jean Hugé, directeur de recherche à l’Institut d’environnement et de développement durable de l’Université d’Anvers, en Belgique.
Introduction du débat, par Jean Hugé :


E/01 - Introduction Jean Hugé - À la veille de... par cerasvideo

Urgence et souci d’équité

Les pays du Sud sont les victimes du climato-scepticisme des pays du Nord. Alors que les premiers subissent déjà les lourdes conséquences du dérèglement climatique, les seconds attendent toujours d’être convaincus de sa réalité, nous explique Youba Sokona, conseiller spécial en développement soutenable au Centre Sud, à Genève. Il plaide ici pour une prise en compte des inégalités d’impacts de nos modes de vie dans les négociations. Car, dès lors que nous n’avons qu’une planète : « Les pays développés doivent baisser leur consommation d’énergie afin de permettre aux pays qui doivent se développer d’améliorer leurs conditions d’existence ». Pour cela, trois défis sont à relever : réorienter nos institutions, créer les possibilités d’une intelligence commune, reformer le système financier pour une réorientation des investissements. « Le choix est le nôtre ici et maintenant, car le présent et l’avenir sont entre nos mains. »


E/02 Youba Sokona - À la veille de la Cop21 par cerasvideo

Raisonner en termes « d’intérêt à agir »

Selon Pascal Canfin, la rhétorique du « partage du fardeau » n’a pas, jusqu’ici, permis d’aboutir à un accord international à la hauteur des enjeux climatiques. Il nous propose à la place de construire la négociation à partir des « intérêts à agir » du pays et de ses habitants, en ayant toujours en tête l’objectif final : limiter à deux degrés le réchauffement. Il souligne ensuite que cela devra s’accompagner de la mise à disposition de moyens financiers : les pays du Nord doivent honorer leur promesse de verser 100 milliards d’euros au Fonds vert pour soutenir les pays les plus vulnérables dans leur transition. Il en va de la crédibilité de l’Europe, tout comme de l’avenir de la planète…


E/03 Pascal Canfin - À la veille de la Cop21 par cerasvideo

S’attaquer aux causes structurelles du dérèglement climatique

Que diriez-vous si votre médecin vous proposait des méthodes de refroidissement lorsque votre enfant a de la fièvre ? Cela ne fera que masquer un symptôme ! Selon Pablo Solón, c’est cette même logique qui opère actuellement au sein des négociations internationales : nous ne nous attaquons pas aux causes structurelles du dérèglement climatique. Lui en identifie au moins trois : notre société est dirigée par la logique de rendement du capital, la démocratie a été capturée par quelques intérêts individuels au détriment du collectif, notre vision du monde anthropocentrée fait de la nature et de l’environnement un objet au service de l’homme.


E/04 Pablo Solon - À la veille de la Cop21 par cerasvideo

Sortir de la vision « win-win » des négociations

Enfin, Cécile Renouard revient sur la façon dont les enjeux de justice climatique questionnent un contrat social uniquement formulé en termes de marchandage. Sortir d’une vision « gagnant-gagnant » évite d’occulter une réflexion sur les « perdants » et permettrait de mettre à plat les tensions qui traversent tous les arbitrages à faire et de se donner des critères pour avancer. Entre ressources spirituelles, éthiques et expériences concrètes, la philosophe nous propose ici plusieurs pistes pour guider et réformer les critères de nos choix collectifs, au sein des enceintes de négociations et au-delà.


E/05 Cécile Renouard - À la veille de la Cop21 par cerasvideo

Conclusion


E/ 06 Conclusion - À la veille de la Cop21 par cerasvideo

Texte : Marie Drique (Ceras/Revue Projet)
Vidéos : La cabane aux fées

Vidéos « Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? »

Retrouvez sur notre site, au fur et à mesure de leur mise en ligne, les vidéos du colloque « Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? » À commencer par :

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s