Musulmans en prière © Vince Millett/Flickr/CCMusulmans en prière © Vince Millett/Flickr/CC



 

La liberté de religion, énoncée dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, implique la possibilité d’exprimer publiquement ses convictions. La France a parfois tendance à l'oublier. Cette liberté n’est cependant pas sans limites.


La liberté de religion est l’un des plus anciens droits à avoir été reconnus. Il peut paraître simple : c’est le droit de croire en ce que l’on souhaite, sans interférence gouvernementale. Tant de guerres et de massacres ont eu lieu pour faire disparaître – ou renforcer – certaines religions qu’il n’est pas surprenant que ce droit figure...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.