Logo du site
Géant imaginé par les élèves de l'école maternelle du quartier Front-populaire de Saint-Denis (93)
Géant imaginé par les élèves de l'école maternelle du quartier Front-populaire de Saint-Denis (93)

L’imaginaire au gouvernail Édito


Toujours, les récits mythiques ou les contes de fées ont permis aux hommes d’affronter leurs angoisses. Tel l’enfant imaginant des monstres dans le placard ou le Romain rêvant des champs Élyséens face à la mort, nous sommes à la merci de notre imaginaire lorsque nous nous retrouvons seul, dans la peur, le noir ou le silence. Face à l’inconnu, à l’inimaginable, seule l’imagination est possible. L’homme a besoin d’exprimer ce qu’il ressent alors que les mots lui manquent, que ce soit par un mythe, un conte, une histoire, un dessin. Mais, pour que le récit soit bienfaisant, il doit être radical – il doit aller à la racine de nos angoisses et de nos résiliences – et être charnel – toucher nos sens que sont la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher. On ne combat pas les peurs viscérales par de la théorie éthérée. Non, la peur transpire, le silence assourdit, la vie parfume.

En ce temps d’épidémie, de nombreuses paraboles circulent sur les réseaux, depuis l’image d’une planète en douleurs d’enfantement jusqu’à celle d’hommes-poules sans tête courant dans tous les sens. Toutes disent notre angoisse du lendemain et certaines notre soulagement que s’arrête un mode de vie insoutenable. Peu font droit à la confusion de nos émotions, positives, négatives, irrationnelles…

Les informations objectives, les statistiques sont nécessaires, mais elles ne rassurent pas celui qui a peur du noir.

Je vous propose de laisser votre imaginaire prendre le gouvernail. D’imaginer ces temps sous forme de récits, d’histoires, de dessins. Afin d’exprimer l’insaisissable. Ces sentiments totalement personnels ne sont communicables à vos proches que sous la forme analogique : « C’est comme si… » Le totem, figure du sacré, relie les croyances et les peurs les plus profondes de chacun. Il doit être visible et palpable, hide

Cet article est réservé aux abonné.e.s

vous pouvez l'acheter à l'unité ou par Dossier
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

Revue-Projet.com offre l'accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules