Logo du site

Manœuvres autour du CPE


Dès le premier moment, j’ai eu l’impression d’un de ces dialogues sociaux perturbés dont nous avons le secret. Avec accusations mutuelles de mensonge, contre-mensonge, surdité, négociation refusée. Aspects pénibles quand on sait qu’il y va de problèmes réels ne se résolvant ni par l’aveuglement ni par le passage en force. C’est s’aveugler que d’ignorer qu’on devra longtemps concurrencer de grandes économies à salaires plus faibles. Et c’est s’aveugler que d’attendre qu’avec les CDI traditionnels, même corrigés d’« alternance », on relancera l’embauche des jeunes. Mais c’est jouer au hussard que de laisser entendre qu’en tout cas la caravane passera. Dans une première étape, elle est passée. Le Premier ministre a pour lui qu’il est difficile de compter sur la « croissance-qui-va-revenir ». Mais que sera la suite ? Et pourquoi faut-il que notre République fonctionne ainsi ?

Deuxième point : on a sacrifié à un autre combat, au fond celui de la Présidence. Pour D. de Villepin, il semblait propice de « livrer bataille » ici. Fr. Hollande, lui, se réjouissait d’obliger D. de Villepin à se découvrir (il ne s’était pas trop compromis dans le « libéralisme », il fallait l’y forcer). L’affaire du CPE coupait aussi l’herbe sous les pieds à N. Sarkozy. Or, dans notre système, il faut évidemment du conflit, des «explications » : de la concurrence au moins – mais n’est-elle pas trop exaspérée ? Personne n’a la garantie d’entraîner plus d’emploi. Personne n’est sûr d’avoir mieux à offrir. Si on faisait ensemble l’expérience, quitte à se fixer un délai de réexamen ! On changerait l’atmosphère.

22 février Jean-Yves Calvez


Du même auteur

Orthodoxie russe et questions sociales

Jean-Yves Calvez
L'équipe de rédaction

Que de fois ne l'a t on pas dit Les Orthodoxes ceux de Russie spécialement n'auraient pas de doctrine sociale à la manière dont les Catholiques en ont une fort développée depuis la lettre de Léon XIII sur la condition ouvrière Rerum novarum en 1891 1 Ce fut longtemps vrai sans doute Et l'une des causes au moins de cette situation est bien connue depuis Pierre le Grand et pendant des siècles l'Église russe fut étroitement soumise au pouvoir politique Le grand tsar réformateur avait m...

Exporter la démocratie (introduction)

Jean-Yves Calvez
L'équipe de rédaction

L’Europe, vecteur de contagion de la démocratie, pour les candidats à l’Union, mais aussi pour ses partenaires. L'Europe vecteur de contagion de la démocratie pour les candidats à l'Union mais aussi pour ses partenaires Exporter la démocratie L'expression est aujourd'hui chez bien des Français lourde de dérision à l'endroit du président Bush en tout cas qui est empêtré dans l'aventure irakienne Mais en d'autres temps nos ancêtres auraient volontiers pris cette expression à leur ...

Le développement, d’hier à aujourd’hui

Jean-Yves Calvez
L'équipe de rédaction

Le développement est pensé comme un processus universel, une dimension de l’homme même. Question urgente, qui appelle des transformations audacieuses. Mais il faut aussi en considérer davantage aujourd’hui les effets ravageurs. Le développement est pensé comme un processus universel une dimension de l'homme même Question urgente qui appelle des transformations audacieuses Mais il faut aussi en considérer davantage aujourd'hui les effets ravageurs Le développement fut le grand sujet ...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules