Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site

Débat sur la toile


Curieux anniversaire, relevé dans une éphéméride estivale en manque d’actualité : les dix ans de l’entrée du navigateur Netscape au Nasdaq, le marché boursier américain spécialisé dans les technologies. Le navigateur, très vite talonné par Internet Explorer, a rendu le web accessible en quelques clics... En dix ans, la « toile », simple à la fois d’usage et d’accès, a emménagé dans notre quotidien, engendrant de profonds déplacements culturels. Un exemple ? Le référendum sur la Constitution européenne. C’est sur le Net que « ça » se passait. Joutes internautiques. Listes d’arguments et de contre-arguments forwardés et (Re :) forwardés de réseaux en réseaux, des collègues aux cousins, des cousins aux parents d’élèves… Avec à la clé le « syndrome Etienne Chouard », cet enseignant dont le site perso sympa, mais lambda, avec ses pages « Europe », « famille » et « parapente », est devenue la référence « noniste » de beaucoup. Avatar de la crise du principe d’autorité, le Net nivelle toutes les prises de parole qui n’ont plus besoin ni du statut qu’apporte la fonction, ni de l’appui d’une institution pour asseoir leur légitimité. Pourtant, ce débat politique n’avait rien de virtuel ! Il y a là un apprentissage à entreprendre – celui la culture qui arrive –, plus qu’un raz de marée impossible à endiguer. Le Net fonctionne sans doute comme une allégorie de la démocratisation de notre société, dont il nous faut réinventer la dimension institutionnelle.

A vos souris.

Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Aux origines du patriarcat

On entend parfois que le patriarcat serait né au Néolithique, près de 5 000 ans avant notre ère. Avant cela, les femmes auraient été libres et puissantes. Les données archéologiques mettent en doute cette théorie. De très nombreux auteurs, de ce siècle comme des précédents, attribuent la domination des hommes sur les femmes à l’essor de l’agriculture, lors du Néolithique. Cette idée est largement reprise dans les médias, qui p...

Du même auteur

De l’évidence d’un collège à La Plaine

Quels liens entre la socialisation scolaire des élèves et de leurs familles et les évolutions de La Plaine ? Les collèges recherchent à la fois une articulation à un réseau local (social, associatif) et l’ouverture d’itinéraires pour s’extraire du quartier. La construction du collège Iqbal Masih, achevée en 1998, semble relever de l’évidence : pour un quartier appelé à doubler sa population, un établissement secondaire est indispensable. De plus, la localisation choisie, non loin de l’ancien « c...

Roms, une citoyenneté au rabais ?

Arrivant à La Plaine Saint-Denis, à l’automne 2005, l’une des  premières surprises – funeste, celle-ci, car il y en aura d’heureuses – fut la découverte de plusieurs bidonvilles logés dans les interstices de cette zone urbaine en train d’opérer sa mue, ici en quartier d’affaires, là en zones d’habitation, à quelques centaines de mètres de Paris.Des bidonvilles aux portes de ParisIl y eut d’abord, entre la gare RER La Plaine Stade de France et la rue de la Croix-Faron (où Projet est localisé), c...

Retour de campagne (introduction)

Presque oubliées, les longues semaines de campagnes électorales vécues au rythme des sondages. Le candidat Sarkozy est désormais Président de la République française, imposant à des médias souvent consentants son style, son calendrier, sa rupture, absorbant dans sa seule personne les fonctions exécutives, législatives et diplomatiques de l’Etat. Il y a bien sûr en tout cela matière à débat politique. Pour autant, il ne faudrait pas gommer trop vite ce qui, sous l’écume audiovisuelle, s’est joué...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules