Soldes © Pascal Terjan/ Flickr
Soldes © Pascal Terjan/ Flickr


Entretien - Pour l'économiste Philippe Moati, la société d'hyperconsommation nous empêche de construire une identité commune. Si nous voulons sortir de cette société de « l'avoir » à tout prix, il nous faudra œuvrer pour une société du « faire » ensemble.

Pourquoi jugez-vous, dans votre récent ouvrage[1], « la société malade de l’hyperconsommation » ?
Philippe Moati – La société d’hyperconsommation ne tient plus ses promesses. Elle trouve ses prémisses dans les Trente...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.