Karachi, 2015 © Wasif Malik
Karachi, 2015 © Wasif Malik



 

37 millions d’habitants en 1950, sans doute plus de 300 millions en 2050… Mais les pouvoirs publics tardent à prendre la mesure de l’enjeu, dans un environnement fragilisé par le dérèglement climatique.


Derrière le choix stratégique qui a poussé Islamabad à conduire ses premiers essais nucléaires en 1998, afin de contrer le voisin indien, une autre bombe est à l’œuvre : la croissance démographique. En 1950, le Pakistan occidental – devenu Pakistan tout court après la sécession du Bangladesh en 1971 – comptait 37 millions d’habitants. Les...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.