Logo du site

Les pathologies de la liberté. Une réactualisation de La philosophie du droit de Hegel

Axel Honneth La Découverte, 2008, 130 p., 12 €

Axel Honneth, disciple plus ou moins fidèle de l’École de Francfort et successeur de Jürgen Habermas, s’étonne que les actuelles théories de la justice négligent l’apport de la philosophie hégélienne. Il veut montrer dans ce livre toutes les ressources que contient en particulier La philosophie du droit de Hegel. Celui-ci aurait montré que les pathologies dominantes dans les sociétés modernes ne peuvent être comprises et donc soulagées sans une théorie complète de la justice apte à émanciper les hommes de ces maux. Les deux concepts de « droit abstrait » et de « moralité « sont des déterminations insuffisantes de la liberté individuelle ; sans s’en tenir à une approche subjectiviste de l’autonomie, il faut voir qu’elle s’insère dans des rapports d’interaction avec autrui. On évite ainsi des conceptions tronquées de la liberté moderne, et surtout on se dispose à prendre en compte les diverses lésions ou les mépris dont souffrent nos contemporains. Le livre se développe comme une analyse du texte hégélien. Mais Hegel s’est-il préoccupé des pathologies sociales et individuelles de la liberté, ou s’agit-il d’un thème qu’Honneth introduit ou retrouve dans la philosophie hégélienne ? Telle est la question que l’on ne cesse de se poser à la lecture de cette étude soucieuse de faire droit à une dimension souvent négligée par la philosophie politique.

Paul Valadier
6 juin 2009
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules