Logo du site

[JEUNESSE] Rue des quatre-vents. Au fil des migrations

Magali Attiogbé et Jessie Magana Éditions des éléphants, 2018, 32 p., 16,50 €

Bienvenue rue des Quatre-vents, à Paris. En 13 planches, le lecteur est invité à découvrir les familles qui la peuplent et l’animent. Notamment celles et ceux qui viennent de s’installer en France. Et c’est là tout l’intérêt de ce bel album : suivre les trajectoires des nouveaux venus et ainsi, retracer les différentes migrations que la France a connu depuis 1890. Rue des Quatre-vents, on croise Marcel et Guénaëlle, fraîchement arrivés d’Auvergne et de Bretagne pour trouver du travail à Paris ; Maria, réfugiée du Chili avec ses parents ; Bako, Larbi ou Octavi qui espèrent une vie meilleure pour leurs familles ; Anastas qui a fui l’Arménie avec ses parents… Tous étonnent les habitants de la rue, certains sont montrés du doigt, moqués et rejetés car ils sont différents, qu’ils n’ont pas la bonne couleur de peau ou la bonne religion. Les années passent, les histoires de chacun et la grande Histoire de tous se mêlent au fil des pages et racontent les liens qui se créent, petit à petit, parfois avec de grosses ruptures, entre les habitants de la rue. Pour les plus petits, on pourra simplement observer les différences entre les planches, retrouver les personnages d’une année à l’autre. Et pour les plus grands, ce livre raconte en douceur mais sans compromission les chemins de l’exil, les difficultés de l’arrivée en France, le racisme subi par certains personnages, l’intégration vécue par d’autres. Si les planchent s’arrêtent en 2018, on pourra y ajouter des pages blanches pour raconter la suite tant il faut souhaiter que la rue des Quatre-vents continue à se nourrir de ces différences et d’exister, dans toutes nos villes.

Anne de Mullenheim
16 novembre 2018
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules