Logo du site

La ruée vers l’Europe La jeune Afrique en route pour le Vieux Continent

Stephen Smith Grasset, 2018, 272 p., 19,50 €

La thèse, ou plus précisément la suggestion, peut-être inquiète, du livre s’entend clairement dans le sous-titre. Avec la double opposition : Afrique versus Vieux Continent (entendez : Europe), jeune versus vieux, oppositions reliées par le terme « en route », qui traduit de manière plus nuancée celui de « ruée » dans le titre. Dans un style vif et enlevé, Stephen Smith, journaliste et écrivain qui a tenu la rubrique Afrique de Libération et du Monde, analyse comment l’Afrique « émerge » actuellement et s’imposera dans les trente années à venir. Et ceci non seulement du point de vue de la démographie (2,5 milliards en 2050), mais surtout du fait de la jeunesse du continent (40 % ont moins de 15 ans). Jeunesse dont les perspectives d’avenir sont plus que limitées, même si les jeunes tentent déjà de s’émanciper du principe de séniorité, qui bloque trop souvent les initiatives. À travers cinq chapitres, l'auteur analyse comment l’Afrique se met en marche, sort de la pauvreté, comment le développement donne à un plus grand nombre les moyens de partir. L’avenir sera donc, selon lui, une pression migratoire sans précédent sur l’Europe, dont on voit mal à présent comment elle pourra y répondre, prise entre l’idéalisme cosmopolite et les fermetures populistes. Si les connaissances et la réflexion de Stephen Smith offrent l’occasion d’une prise de conscience réaliste et précise de l’état actuel et de l’avenir de l’Afrique, la démonstration d’ensemble paraît quelque peu anxiogène. L’ouvrage a déjà provoqué diverses mises au point. Une étude de l’Institut national d'études démographiques menée par François Héran (Populations et Société, n° 558, septembre 2018) replace les migrations africaines dans le tableau mondial des diasporas. Les responsables jésuites d’Afrique et d’Europe ont posé la question des flux de migrants en rapport avec celle des flux financiers. Une note de l’International Organisation for Migrations, d'octobre 2018 souligne le potentiel de la jeunesse en Afrique, qui n’est pas nécessairement tourné vers un projet migratoire. S'il est pertinent de s’inquiéter de l’avenir de l’Afrique, et surtout de sa jeunesse, ce n'est certainement pas à partir de nos peurs !

Jean-Marie Carrière
7 novembre 2018
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules