Logo du site

Joyeux bordel. Tactiques, principes et théories pour faire la révolution

Andrew Boyd et Dave Oswald Mitchell (dir.) Les Liens qui libèrent, 2015, 256 p., 16 €

Joyeux bordel est une « boîte à outils de tactiques, de stratégies et de principes » à destination des militants et activistes désireux de voir advenir une société plus juste. Cette version abrégée et adaptée d’un ouvrage, paru aux États-Unis en 2013, propose des dizaines de fiches pratiques exposant des « tactiques » de désobéissance civile, leurs principes, leurs théories, ainsi que quelques études de cas (pique-niques dans les supermarchés parisiens pour protester contre la hausse des marges de la grande distribution en 2009-2010, grève des étudiants québécois, réoccupation de la « Zad » de Notre-Dame-des-Landes en novembre 2012…). Le but ? Capitaliser sur ce qui a déjà été fait. Le souci des auteurs ? Que la cible visée (pouvoirs publics, PDG d’une société, opinion publique, etc.) prenne conscience d’une situation injuste, anormale ou dangereuse, puis modifie un comportement, une activité, une loi… L’importance de la non-violence et du collectif est constamment soulignée. Les activistes sont appelés à coordonner autant que possible leurs actions, à les inscrire dans la durée, à les médiatiser et à prendre pleinement leurs responsabilités (par exemple en mesurant les conséquences juridiques de leurs actes et en en informant les participants). Si nombre de mouvements alternatifs refusent la hiérarchie, les auteurs insistent, quant à eux, sur la structure : le cadre d’une organisation permet à chacun d’y trouver sa place tout en se mettant au service d’un but commun. L’aspect festif annoncé par le titre est bel et bien présent : c’est un appel à l’imagination, à la créativité, à l’humour, à la convivialité. Lutter contre des situations que l’on souhaite voir changer, c’est aussi, à l’image des étudiants américains blancs et noirs qui refusaient la ségrégation et s’asseyaient côte à côte dans les bus ou les cafétérias, montrer que, dès aujourd’hui, un monde plus fraternel est possible.

Pour aller plus loin

Aurore Chaillou
28 mai 2015
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules