Logo du site

Pour une finance au service de l’économie sociale et solidaire. Livre blanc

Finance Innovation Finance Innovation, 2013, 316 p.

Pour cet ouvrage destiné aux initiés et aux porteurs de projets, le collectif Finance Innovation a convié des acteurs de terrain et des professionnels de l’économie sociale et solidaire (ESS) : chercheurs, financiers ou représentants des pouvoirs publics. Le livre dresse un état des lieux du secteur de l’ESS, en France et en Europe, puis il identifie les leviers pouvant favoriser son changement d’échelle (le développement d’outils de financement et d’un cadre juridique et normatif adapté, le renforcement de la formation…). En France, l’ESS représente entre 7 et 10 % du Pib et près de 10,3 % de l’emploi, essentiellement dans les champs de l’action sociale, les sports et loisirs et les activités de banque et d’assurance. À noter que les salariés du secteur sont en moyenne plus âgés que dans le secteur privé classique. Environ 600 000 postes pourraient être libérés d’ici 2020. Le livre blanc présente des initiatives concrètes ainsi qu’un répertoire des programmes d’appui, des acteurs de financement et des projets suivis par le pôle. Le choix de certains exemples met néanmoins en lumière l’absence d’une définition véritablement partagée de l’ESS au sein du collectif. L’objectif de Finance Innovation demeure ambigu. S’agit-il de favoriser l’essor de l’économie sociale et solidaire, de trouver de nouveaux gisements de croissance pour la finance française, les deux ? De l’avis de plusieurs, la crise financière et économique a révélé la résilience (notamment par le caractère non délocalisable de nombre de ses activités), la stabilité et le dynamisme de l’économie sociale. Aujourd’hui, selon Michel Barnier, un quart des créations d’entreprises en Europe en relèverait, voire un tiers pour la France. En témoigne l’infléchissement du discours des acteurs historiques qui, après avoir pris leurs distances avec le secteur, cherchent à s’y repositionner, invoquant éthique et responsabilité sociale. Plusieurs contributeurs parient ainsi sur la possibilité d’aligner les intérêts des investisseurs et des acteurs de l’ESS grâce à diverses innovations financières. Néanmoins, les quelques pages consacrées à la recherche interpellent sur le risque constant d’une banalisation des initiatives et invitent à appliquer les valeurs et les principes de l’ESS au secteur financier lui-même pour sortir de la crise et remettre la finance au service de la société. Gouvernance démocratique, lucrativité encadrée, réponses aux besoins fondamentaux, concertation, évaluation des impacts sociaux et environnementaux : autant de pistes pour réformer et réguler les institutions financières.

Se procurer « Pour une finance au service de l’économie sociale et solidaire » :

Contacter Karim Abbey, directeur Innovation et Collectivités, Finance Innovation : 01 73 01 93 33

Mathilde Dupré
10 février 2014
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules