Logo du site

Critique de la raison nègre

Achille Mbembe La Découverte, 2013, 258 p., 21 €

Trois ans après Sortir de la grande nuit, son essai sur l’Afrique décolonisée, Achille Mbembe poursuit ce qu’avec Paul Ricœur il appelle une herméneutique critique de l’histoire du continent africain. Après avoir lucidement interprété l’historiographie de la colonisation et de la décolonisation, en démontrant que le fait colonial n’était pas un accident de l’histoire européenne, mais bien le revers de la médaille d’un humanisme universel occidental justifiant un capitalisme prédateur, il nous explique la construction sociale du nègre comme discours et pratique raciale de l’altérité radicale. Le nègre est un autre, un impossible soi-même, comme pour antiphraser Paul Ricœur. Ainsi, il nous propose une généalogie du nègre. Depuis la traite négrière jusqu’à la négritude – la revendication d’être nègre – en passant par le joug colonial et la faillite démocratique des élites politiques africaines, la figure du nègre est une toujours construction historique qui nous éclaire sur notre humanité en mutation : le devenir nègre du monde, annonce-t-il. Ce devenir nègre universel peut prendre deux chemins. Le premier est le nègre comme figure d’une humanité déclassée dans la mondialisation, du mauvais côté des murs qui s’érigent sur tous les continents et qui séparent ceux qui participent au vaste marché mondial et tentent d’en bénéficier, de ceux, exploités, qui en sont exclus. Seule une minorité de plus en plus riche du bon côté du mur en profite de manière indécente. L’humanité s’engage dans cette direction à une vitesse accélérée en ces temps de libéralisme financier incontrôlé. L’impasse écologique et anthropologique est déjà en vue. La seconde direction encore ouverte est celle d’une humanité qui veut reprendre la main, celle des révoltés qui estiment que le respect de leur dignité humaine vaut tous les combats, ceux qu’ont menés les nègres marron, Franz Fanon, Aimé Césaire, Lumumba, Mandela et tant d’autres.

Pour aller plus loin

Achille Mbembe (entretien), « Quand l’Afrique sort de l’ombre », Revue-Projet.com, 7/01/2014

A écouter sur France culture : Achille Mbembe, Critique de la raison nègre, Hors-champs par Laure Adler, 25/11/2013

Christophe Courtin
7 février 2014
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules