Logo du site

De l'angoisse à la liberté. Apologie de l'indifférence

Alain Cugno

Et si, pour restaurer le politique, c’est-à-dire pour redonner sens au projet de vivre ensemble, le chemin était de retrouver le goût de la pensée en liberté? Le dernier livre du philosophe Alain Cugno nous fait entrer dans un itinéraire, à la fois exigeant et limpide, qui mobilise les ressources de la culture et l’acuité du regard porté sur l’actualité. Face à une époque qui se crispe dans le compassionnel et la fascination pour la victime et qui infecte la vie commune par la tentation sécuritaire, l’urgence est de retrouver cette juste distance qui permet la véritable amitié politique, lien des cités. Car, faute du pas en retrait qui fonde des sujets singuliers et ouvre aux questions les plus profondes, les hommes finissent par manquer d’air et ne savent plus entrer en relation heureuse les uns avec les autres. D’où l’apologie paradoxale de « l’indifférence » qui seule peut permettre de résister à cette sollicitude dévoyée qui finit par refuser l’altérité et s’opposer à la liberté : indifférence heureuse et joyeuse qui ne détache pas du monde et des autres mais qui, résistant à la confusion, permet la vraie rencontre des singularités. Nourri aux exigences de la pensée libre, capable de se fonder dans la solitude par la méditation des grands textes et des œuvres d’art, l’homme se trouve libéré de l’angoisse d’exister et de la peur de l’autre ; il est devenu capable de la vie commune, heureux d’agir avec et pour les autres. Un livre pour découvrir la puissance libératrice de la parole philosophique quand elle parcourt la cité!

Jean Caron
17 mai 2010
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules