Logo du site

Une gauche contre l’Europe ? Critiques radicales et altermondialistes contre l’UE en France

Sophie Heine Université de Bruxelles, 2009, 190 p, 22 €

Analyses exhaustives et fouillées, rigueur dans l’argumentation et dans la démarche… De fait, l’ouvrage est l’adaptation d’une thèse de doctorat. Sophie Heine met en évidence le positionnement face à l’Europe de diverses familles politiques et de pensée : le PS, le PCF, la LCR, le CNPA et Attac. Elle analyse pour chacune leur position dans quatre domaines : quelle vision de l’économie de marché, quelle approche de la démocratie, quel rapport à l’identité nationale, quelle stratégie de changement social. Dans la conclusion, l’auteur montre que la gauche de la gauche en France est en fait dans une perspective social-démocrate lorsqu’elle critique la construction européenne actuelle ! la vision keynésienne est globalement admise, même pour le PCF (insistance sur l’apparition d’intérêts entre salariés et rentiers, analyse des sources de financement de l’économie) et la LCR (possibilité de régulation par une amélioration de la consommation et des investissements). De même, le système démocratique représentatif est assez largement accepté, même par la LCR qui ne nie pas la nécessité du débat politique alors que « les producteurs associés pourraient prendre leurs vies en main ». Par ailleurs et cela mérite d’être souligné, le rejet de l’intégration européenne se formule à partir de l’idéologie pour une grande part et non comme on pourrait le penser, uniquement à partir des institutions nationales ou de la culture des nations. On peut alors parler d’une européanisation des résistances de gauche en France à l’union européenne. A l’heure où la crise fait vaciller la construction européenne actuelle, ce livre éclaire le débat sur la nécessité d’une gouvernance économique européenne. Pourquoi ? Et surtout pour qui ?

Host du Roure
1er juillet 2010
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules