Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site

Mineurs isolés, soutien accéléré Contre-pouvoirs

© Paris d’Exil
© Paris d’Exil

Grâce à un accompagnement sur mesure, le collectif naissant Timmy a pu construire une campagne de mobilisation victorieuse en faveur de l’accueil des mineurs isolés auprès de la mairie de Paris.


Ils s’appellent Mohammad ou Hawa. Ils font partie des centaines de mineurs isolés étrangers qui dorment dans la rue. Des adolescents qui ont parcouru, seuls, des milliers de kilomètres pour fuir leur pays et trouver refuge en France. Alors que la loi prévoit de les mettre à l’abri, on recense 75 % de refus de prise en charge.

Le fait qu’ils soient mineurs est mis en doute, camouflant ainsi le manque de places à l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Pourtant, les jeunes qui font un recours devant le juge pour enfants voient leur minorité reconnue dans plus de la moitié des cas. La solidarité citoyenne se substitue alors à des institutions défaillantes pour accompagner ces enfants en situation de grande précarité et désemparés face aux lourdes procédures administratives.

Depuis 2015, l’équipe de bénévoles Timmy (pour « Team mineurs isolés ») de l’association Paris d’exil, leur propose des hébergements, un accompagnement juridique, médical et éducatif, ainsi que des opportunités de sociabilité. Lorsqu’en 2016, Timmy sollicite l’Accélérateur de la mobilisation1, l’heure est à la prise de hauteur. Les bénévoles sont éprouvées : leurs téléphones ne cessent de sonner et les urgences pleuvent. Il semble plus que temps d’investir le champ politique et de construire une stratégie de mobilisation à long terme.

L’équipe se fixe un objectif : doubler la capacité d’accueil des jeunes à Paris.

Sur les conseils de l’Accélérateur, Timmy précise sa lutte et se fixe un objectif mesurable et atteignable : doubler la capacité d’accueil des jeunes à Paris. La mairie de Paris est stratégiquement désignée comme cible prioritaire, en tant qu’autorité accessible et sensible à la pression citoyenne. Après avoir exploré les rouages décisionnels de l’i

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules