Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site

Un lieu pour conforter les parents d'aujourd'hui


Aider les parents dans leurs relations avec leurs enfants, accompagner les parents et leurs enfants lors d’un processus de séparation, développer une relation harmonieuse avec les institutions scolaires, tels sont les objectifs d’initiatives soutenues par les services de l’État, les collectivités territoriales, les Caisses d’allocations familiales, les associations, en concertation avec les premiers intéressés, les parents. Nous voudrions présenter ici une figure singulière de ce réseau d’écoute et d’appui à la parentalité (REAP), l’Espace Parent-Enfant d’Issy-les-Moulineaux.

Un lieu en émergence

A partir d’une enquête menée dans la ville en 1998/1999 pour recenser les besoins, la création de l’Espace a permis de proposer plusieurs modes d’intervention en direction des parents, un lieu d’accueil et d’écoute, d’organiser des groupes de parole, des ateliers de formation et des conférences-débats, de diffuser des formes théâtrales ou des spectacles propices aux échanges entre parents.

Quatre principes nous ont guidés : la confidentialité, la co-éducation, la multiréférentialité, l’intermédiaire. Le respect de la confidentialité assure une sécurité aux parents qui viennent « déposer » leur intimité. La co-éducation, c’est l’affirmation qu’ils sont invités à construire avec des professionnels et d’autres parents, des réponses à leurs préoccupations.

« Pluridisciplinaires », les initiatives de l’Espace Parent-Enfant se situent dans un large champ, de la psychanalyse à la thérapie familiale, de la sociologie à la philosophie, de la psychologie humaniste à la neuro-pédagogie. Cette ouverture garantit des approches plurielles. Espace intermédiaire, enfin, ce lieu se définit comme un relais possible face aux structures sociales, culturelles et médicales, susceptible de ré-orienter vers elles les demandes des parents.

Des partenariats se sont développés sur la base d’une complémentarité et d’une réciprocité, produisant au fil du temps un véritable travail en réseau. Plusieurs groupes d’appui rassemblent des professionnels de l’environnement social, culturel, éducatif ou médical et un groupe de parents s’est constitué pour évaluer les actions. A côté d’un comité de pilotage responsable devant les financeurs, un Conseil scientifique représente l’instance éthique.

Le lieu d’écoute

« On ne sait plus comment faire avec nos deux fils, l’aîné ne fait rien à l’école et à la maison ils se chamaillent tout le temps. On est à bout, on vient avant que la famille n’implose. ». Ces paroles de parents illustrent les attentes de ceux qui s’adressent à ce lieu d’accueil. Se sentant isolés dans leurs questions, ils peuvent venir parler en confiance. C’est souvent un mélange d’interrogations, de découragement et de lassitude, voire un sentiment de culpabilité. Ils cherchent aussi à comprendre, à transformer la situation vécue par la famille.

Selon les tranches d’âge et selon des modes d’expression différents, on parle de timidité, introversion, indiscipline, agressivité, colère, mensonges…, aussi bien dans la famille qu’à l’extérieur ou à l’école. Les entretiens portent aussi sur des symptômes - insomnie, énurésie, conduite alimentaire-, expressions fréquentes d’une difficulté familiale.

En présence d’un tiers, il est possible d’aborder des sujets qui n’ont pu l’être à la maison sous l’emprise des émotions ou par peur d’un jugement. Des pensées, des paroles, des événements vécus sont repris et réfléchis. Des comportements, des symptômes ont fait émerger des inquiétudes, un désarroi que les parents n’ont pas la capacité de résoudre seuls, pour différentes raisons, par exemple lorsque cela fait écho à des problématiques anciennes chez eux-mêmes. Faire des liens, revenir sur ce qui a été vécu ou éprouvé, trouver un sens… permet de ré-enclencher ensemble la possibilité de penser les problèmes et d’y faire face. Chacun retrouve sa place : en particulier, les parents sont en position de parents afin que les enfants aient, à côté d’eux, des adultes sur lesquels s’appuyer afin de se construire.

Les groupes de parole

Une autre approche aide les parents dans leur quotidien. Une réunion mensuelle, animée par un psychologue et un pédopsychiatre, rassemble une douzaine de parents intéressés par le fait de venir parler, s’interroger et réfléchir à leurs soucis, petits ou gros, dans l’éducation de leurs enfants.

Ainsi, un groupe de parents avec des jeunes enfants échange sur les problèmes d’endormissement, les brusques poussées de fièvre, l’agitation pendant la journée, les séparations douloureuses et le doudou qu’il ne faut surtout pas oublier. Pour d’autres, ce sont leurs difficultés avec les adolescents qui prédominent : mal-être des jeunes, rapports d’autorité… Dans ce partage, il est réconfortant d’entendre dire ce que soi-même on ne réussit plus à exprimer : que la parole « interdite » soit restituée par un semblable. Ainsi, le groupe facilite une prévention précoce, un renforcement du lien social, tissant des réseaux de solidarité entre les parents.

Les ateliers

Plusieurs ateliers regroupent une quinzaine de parents autour de différents thèmes proposés : la communication interpersonnelle, les outils pour aider son enfant dans ses apprentissages scolaires, la réflexion philosophique sur l’éducation, des jeux avec les enfants.

Par exemple, un cycle « Améliorer la qualité de la relation avec nos enfants » se déroule sur quatre séances avec comme objectifs de sensibiliser les parents à l’écoute de leurs enfants, développer leurs capacités à avoir une attitude plus aidante, mieux leur apprendre à s’affirmer au quotidien, y compris dans la gestion des conflits. Des moments théoriques alternent avec une mise en situation pratique. Les parents témoignent de leurs tentatives, réussites et difficultés : « C’est incroyable comme d’écouter mon fils l’a calmé. Je ne sais pas si je m’y prends comme il faudrait, mais j’arrive à ne plus m’énerver tout de suite et ça change beaucoup de choses. Je ne pensais pas que ça marcherait si bien ».

A travers conférences-débats, mais aussi pièces de théâtre ou contes…, l’Espace Parent-Enfant aborde les sujets majeurs de notre société : la violence à l’adolescence, l’autorité des parents, les modes de transmission familiale. Il ne s’agit pas d’apporter des réponses « sur-mesure », mais d’aider les parents à s’inscrire dans une co-construction, symbole de l’apprentissage d’un « être ensemble » au-delà des différences et des épreuves rencontrées.

Bruno Jarry


Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules