©Pixabay©Pixabay



 

« Tout s’accélère ! » : l’assertion est fréquente chez nombre de nos contemporains. Mais qu’en est-il du point de vue de l’économie ? Finalement, nous sommes dans un bocal mondial, où cohabitent les nomades, les sédentaires et les « hommes inutiles ». Et si la lutte contre les inégalités commençait par ralentir les premiers et accroître la mobilité des derniers ?

Accélération ou stagnation ?


Prenons d’abord une vue d’ensemble, car elle soulève un paradoxe. Si un grand nombre de dynamiques économiques élémentaires connaissaient une accélération sous l’effet de la troisième...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.