Plutôt que de subir les mutations technologiques, la région Nord-Pas-de-Calais a fait le choix de les accompagner en se faisant le fleuron de la « troisième révolution industrielle ». L’initiateur de la démarche revient sur un projet qui fédère les responsables économiques et politiques mais doit encore convaincre la société civile.

La métropole lilloise est engagée depuis quelques années dans la « troisième révolution industrielle ». Pourriez-vous revenir sur la genèse de cette démarche ?
Philippe Vasseur – On ne peut pas comprendre ce projet sans connaître les racines de la région. Le Nord-Pas-de-Calais a longtemps été la première région industrielle de...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.