Le bidonville du Samaritain après sa démolition, fin août 2015. © Jacques Michel NgimbousLe bidonville du Samaritain après sa démolition, fin août 2015. © Jacques Michel Ngimbous



 

Loin de l'accès aux droits prévu par la loi, les habitants des bidonvilles se heurtent à d'interminables parcours d'obstacles pour se soigner, scolariser leurs enfants ou recevoir leur courrier. Un travail de longue haleine permet de construire quelques passerelles… jusqu'à l'expulsion. C'est le quotidien de Médecins du Monde en Île-de-France.


Depuis 23 ans, des équipes mobiles de Médecins du Monde (MDM) interviennent sur les bidonvilles franciliens, qu’on a cru un temps disparus, en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d’Oise principalement. La situation des personnes – dont certaines vivent en bidonville depuis 25 ans – n’y a malheureusement pas évolué : condamnées à une errance...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.