© Tyler Durdan, Napoli 2011© Tyler Durdan, Napoli 2011



 

Moins médiatisées que les évacuations, des initiatives locales font une autre place aux habitants des bidonvilles. Volonté politique, dialogue et engagement des acteurs portent des fruits : l'expérience strasbourgeoise en témoigne.


Dès la fin des années 90, des familles pauvres, venant de l’Est, se sont installées dans l’espace public strasbourgeois, de façon éparpillée, cachée, sur des sites plus ou moins éphémères. Des bidonvilles ont commencé à apparaître… Leur visibilité est longtemps restée discrète. Des contacts se sont établis, toujours de façon ponctuelle...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.