Au nom de leur « sécurité » et malgré leurs obligations, les États réunis à New-York au printemps ont renoncé à poser les jalons d'un désarmement nucléaire mondial. Serait-ce alors à quelques-uns d'entre eux, encouragés par leurs citoyens, d'amorcer unilatéralement le changement ?


Du 27 avril au 22 mai 2015, se tenait à New York la neuvième Conférence des États parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP). Une Conférence qui s’est terminée par un échec total : aucun document final n’a pu être adopté à l’unanimité. Surtout, aucune perspective n’a été ouverte vers...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.