© Marina del Castell© Marina del Castell



 

Très attendue, l’encyclique publiée par le pape François le 18 juin 2015 n’a pas déçu. À six mois de la Conférence climat à Paris, « Laudato si’ » donne des enjeux écologiques une lecture globale et sans concession. Un texte révolutionnaire.


Ce texte fera date. De même que l’encyclique Populorum progressio fut, en son temps (1967), la charte du « tiers-mondisme » catholique, Laudato si’ sera pour longtemps la charte des chrétiens qui se mobilisent pour « sauver la planète ». Et pas seulement des chrétiens, car le pape François précise, dès l’introduction,...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.