©Hirlimann Charles/Wikimedia commons©Hirlimann Charles/Wikimedia commons



 

Des personnes, parce qu’elles ne peuvent bénéficier des services des banques, se retrouvent marginalisées pour des actes quotidiens si simples pour d’autres. Combien sont concernées ? Comment remédier à ce phénomène ?


Depuis les années 1950, la société française s’est de plus en plus « financiarisée ». De profondes mutations ont été induites par un cadre législatif (obligation, dès 1973, d’avoir un compte bancaire pour percevoir son salaire et dès 1978 pour les prestations sociales), ou par l’évolution des normes sociales (essor de la société de...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.