Château de la Bretesche, Loire atlantique ©Nomad PhotographyChâteau de la Bretesche, Loire atlantique ©Nomad Photography


Entretien – Dans « Le capital au XXIe siècle », Thomas Piketty montre que, de façon quasi mécanique, les riches s’enrichissent plus vite que le reste de la société. Et plaide pour un impôt progressif sur le patrimoine. Est-ce possible à l’échelle d’un pays ? Réaliste à l’heure des paradis fiscaux ? Voulu par la société ? Suffisant pour combattre les inégalités ? Réponses dans cet entretien exclusif pour la Revue Projet.

Vous montrez que, hormis la période des Trente Glorieuses, les riches s’enrichissent plus vite que le reste de la société. Cette tendance est-elle inéluctable ? Le rendement du capital (autour de 4 à 5 % l’an au cours des deux derniers siècles) est-il à ce point immuable ?
Thomas Piketty – Mon travail consiste avant tout à...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.