Logo du site

Qu’est-ce que l’agriculture écologiquement intensive ?

Michel Griffon Quae éditions, 2013, 220 p., 24 €

Les tensions entre modèle industriel d’agriculture et environnement sont sorties du cercle des spécialistes et des militants. Cette prise de conscience a conduit à la recherche de modèles alternatifs à l’agriculture industrielle. C’est dans ce contexte que se situe le concept d’agriculture écologiquement intensive (AEI) dont Michel Griffon, agronome et économiste, est l’initiateur. L’ouvrage poursuit une triple ambition : restituer les enjeux et positionner l’agriculture écologiquement intensive par rapport aux autres courants, expliquer et illustrer celle-ci (la partie essentielle) et enfin s’interroger sur les conditions économiques de son éventuel développement. Cette agriculture emprunte largement aux courants qui l’ont précédée – agriculture biologique, agriculture intégrée… De fait, l’ouvrage propose une revue complète des « bonnes pratiques » à travers de nombreux pays du monde. L’AEI n’exclut d’ailleurs ni l’usage des OGM, ni celui des engrais de synthèse, ni les pesticides. « C’est sans doute cette volonté de combiner productivité élevée et vertu environnementale qui vaut le succès de ce terme d’agriculture écologiquement intensive auprès d’un large public d’agriculteurs. » Les optimistes y verront le retour de l’agronomie en agriculture. L’auteur plaide finalement pour une meilleure rémunération des services environnementaux et pour un soutien à l’abandon des mauvaises pratiques. Il s’agit d’un ouvrage de synthèse, pas exactement de vulgarisation. Une culture technique – chimie, biologie, écologie – est requise pour en apprécier la lecture.

Matthieu Calame
16 mai 2013
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules