Logo du site

L’économie en bande-dessinée. La micro-économie

Yoram Bauman et Grady Klein Eyrolles, 2012 [2010, trad. de l’anglais : Christophe Bontemps], 224 p., 17 €

De quoi dépendent les prix des biens de consommation, des assurances santé ? Comment l’offre et la demande influent-elles sur les marchés ? Les taxes pèsent-elles davantage sur les vendeurs ou sur les acheteurs ? C’est à de telles questions que répond cette bande-dessinée : un véritable manuel d’économie, accompagné de graphiques, d’explications pédagogiques et d’un glossaire. L’absence de couleur (les dessins sont en noir et blanc) évite de disperser l’attention. À partir de l’hypothèse que chacun cherche à maximiser son profit, la micro-économie suit ce fil rouge : «  Dans quelles circonstances le choix optimal de chaque individu mène-t-il à un résultat bon pour l’ensemble du groupe ? » Les auteurs (un économiste et un dessinateur) présentent théories et notions de façon chronologique et thématique : de la « main invisible » d’Adam Smith au XVIIIe siècle (« En poursuivant son intérêt personnel, [l’homme] arrive fréquemment à agir dans celui de la société tout entière »), aux remises en cause contemporaines : « Parfois la main invisible est invisible parce qu’elle n’est pas là » (attribuée à Joseph Stiglitz), en passant par la théorie des jeux ou la sélection adverse. Ils expliquent ce que « bon » ou « efficacité » signifient dans la bouche d’un économiste. Avec humour, parfois ironie, ils abordent aussi des thèmes comme le réchauffement climatique et la taxe carbone. En creux, l’économie est montrée dans sa complexité et sa dimension éminemment politique. Les auteurs renversent finalement la question de départ : « Dans quelles circonstances les individus agissent-ils réellement comme des individus maximisateurs ? » L’économie vous fait peur ? Ce livre éclairant vous donnera peut-être l’envie d’en savoir plus !

Aurore Chaillou
11 avril 2013
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules