Logo du site

Dialogue sur la politique, la gauche et la crise

François Hollande et Edgar Morin Le Monde/L’Aube, 2012, 78 p., 6,80 €
Est-ce pour adapter l’offre éditoriale à une population vieillissante que l’on publie des livres en si gros caractères ? Ou le signe de notre paresse intellectuelle collective ? On fait, de nos jours, des livres de bien peu de choses. Concédons-le, l’affiche était alléchante : le concepteur de la nécessaire « métamorphose » de notre civilisation face à l’impasse écologique et sociale, interpellant un président dont on peine à discerner la vision d’avenir, voilà qui pouvait forcer celui-ci à se dévoiler un peu. Loin de la posture du vieux sage, le penseur de la complexité énonce brièvement les défis et « son » programme pour la France. Si François Hollande juge « nécessaire d’avoir une vue à long terme », celle-ci ne transparaît pas clairement : « La période que nous vivons est celle de l’excès (…). Le rôle du politique, c’est de lutter contre les excès, les risques, les menaces, et de réduire les incertitudes. » Pas de quoi rêver. Il évoque bien la « transition énergétique », mais seul Edgar Morin se fait précis et ambitieux sur les mesures à adopter. Le tout en une quarantaine de pages, peu remplies, d’un entretien tenu pendant l’entre-deux tours de la présidentielle. De ce livre il ne restera, hélas, guère plus qu’une jolie opération marketing. Acheter sur La Procure Acheter sur Place des libraires Jean Merckaert
10 octobre 2012
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules