Logo du site

Michel Foucault et Michel de Certeau Le dialogue inachevé

Jean-François Petit Parole et Silence, 2020, 180 p., 17 €

Confronter, dans un même ouvrage, deux monuments du XXe siècle, tels Michel Foucault et Michel de Certeau, apparaît tout à la fois original et intrigant. Rompu à la lecture rigoureuse des philosophes, Jean-François Petit situe trois niveaux essentiels du projet, qu’il relie directement à ses propres recherches. D’abord, la démarche s’efforce de révéler les impensés de ces deux intellectuels. L’auteur prolonge ici la compréhension de l’histoire de la philosophie française du XXsiècle, commencée en 2009 dans un ouvrage de référence publié chez Desclée de Brouwer (DDB). Ensuite, il souligne son souci de voir s’élaborer une pensée de la culture, particulièrement importante pour la philosophie de l’interculturalité. Enfin, il prolonge de façon spécifique l’attention aux politiques du care étudiées avec Paulette Guinchard dans Une société de soins (L’Atelier, 2011). Le lecteur, qui pourrait craindre de se noyer dans un océan de pensées techniques et difficiles, s’étonnera du parcours proposé. En effet, accompagné dès le premier chapitre par deux « portraits croisés », il entrera aisément dans l’itinéraire et les travaux des deux protagonistes. L’expression de Michel Foucault selon laquelle la philosophie serait une sorte de « journalisme radical » pourrait aisément s’appliquer à la posture Jean-François Petit. Il ne lâche jamais, en effet, le souci d’une contextualisation de la pensée lorsqu’il se confronte aux ouvrages. Nous traversons ainsi, avec enthousiasme, le rapport que les deux auteurs entretenaient à l’histoire, à la psychanalyse, à Mai 1968, à la culture, au sujet ou au christianisme… Au terme de son ouvrage, Jean-François Petit souligne que, même si nous devenions des héritiers indociles, nous serions encore reconnaissants à Michel Foucault et à Michel de Certeau de nous aider à penser. Tout au long de l’ouvrage, jamais l’auteur ne se laisse aveugler par la fascination ou la critique systématique. Il offre, en revanche, un travail de mise à distance particulièrement précieux en ces temps où prolifèrent les logiques d’urgence et le prêt à penser.

Fred Poché
9 octobre 2020
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules