Logo du site

Pesticides Comment ignorer ce que l’on sait

Jean-Noël Jouzel SciencesPo les Presses, 2019, 272 p., 21 €

Morts pour avoir cueilli des poires ? Nous sommes en 1949, dans la Central Valley en Californie. Trente saisonniers migrants travaillent dans un verger qui a été traité douze jours plus tôt. La plupart devront être hospitalisés et certains d’entre eux mourront. Les autorités sanitaires entament une enquête pour mesurer les liens éventuels entre les nouveaux pesticides et la santé des travailleurs.

Contaminations en série, conflits d’intérêts, neutralisation des données gênantes… Jean-Noël Jouzel fait ressortir la difficile émergence d’une connaissance des effets des pesticides sur la santé. Entre les controverses scientifiques, les couloirs empruntés par les décideurs politiques et les alarmes lancées par les agriculteurs sentinelles, le chercheur du CNRS offre une brillante synthèse sur les dessous de la chimie en agriculture.

Il s’appuie sur le concept « d’agnotologie » (l’étude de la production sociale de l’ignorance), pour éclairer l’histoire. Et expliquer pourquoi, malgré la multiplication des cris d’alarme et des rapports scientifiques préoccupants, la massification du recours aux pesticides a pu se poursuivre dans le dernier demi-siècle, en Europe et dans le monde.

Lucile Leclair
9 octobre 2020
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules