Logo du site

Où est passée la justice sociale ? De l'égalité aux tâtonnements

Emmanuelle Barozet, Régis Cortéséro, David Mélo et Ivan Sainsaulieu (dir.) Presses Universitaires du Septentrion, 2019, 400 p., 33 €

Tâtonnements de la recherche, tâtonnements militants… sur fond de « crise » des grands modèles de justice sociale, où il devient difficile de savoir si l’offre égalitaire se pluralise ou se dissout… La trentaine de sociologues réunie ici croise approches empiriques, théoriques et épistémologiques pour embrasser ce problème. Si un index fait défaut, l’ensemble se tient et plusieurs grandes lignes se dégagent ; Philippe Corcuff propose par ailleurs, en postface, une originale « boussole épistémologique » situant la justice sociale « à l’intersection des sciences sociales et de l’action émancipatrice ». En fait, cette forme très particulière de justice se présente partout (cf. la contribution sur la Turquie par exemple), bien que sa grammaire, ses configurations et ses dimensions éthiques varient. La montée de courants de pensées « écologiques », en particulier les notions de justice spatiale ou environnementale (Valérie Deldrève, Bernard Bret, Sophie Moreau), en infléchit et en nourrit le sens. Pour autant, la justice sociale tient davantage du travail des acteurs que de la rencontre des grands principes et de conditions sociales particulières. Et les acteurs de « bricoler » in situ de la justice, suivant le plus souvent un « militantisme pragmatique », des marches de sans-papiers au Québec (Adrien Jouan) aux menées des hackers (Eric Zufferey). Ces acteurs, au-delà du cercle restreint des activistes professionnels, empruntent, sans grande stabilité, parfois implicitement, à des principes transcendants. Principes d’ordre religieux – en attestent les nouvelles générations de Sans Terre au Brésil (Susana Bleil) ou la « base populaire » du Hezbollah au Liban (Joseph Daher) – ou d’ordre politique – comme les Conseils de bons gouvernements zapatistes dans le Sud du Mexique (Sabrina Melenotte) ou l’économie locale et citoyenne alternative, « économie de la résistance », en Palestine (Stéphanie Latte Abdallah). Sociologiser la justice sociale permet ainsi d’ancrer cette notion dans une pluralité de traductions et de pratiques. La morale est enchâssée dans le social et « la sociologie empirique des sentiments de justice n’a pas attendu John Rawls pour exister » comme le souligne François Dubet dans sa préface. Ivan Sainsaulieu va jusqu’à qualifier la justice sociale « d'exigence sociale d’équilibre éthique », équilibre entre principes d’égalité collective et de liberté individuelle notamment. Au final, le livre montre bien que la justice sociale, au-delà d’une modélisation pluridisciplinaire et de la mosaïque contestataire qui la porte, n’est ni passée, ni dépassée !

Jean Vettraino
3 juillet 2020
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules