Logo du site

Éduquer en anthropocène

Jean-Philippe Pierron et Nathanaël Wallenhorst (dir.) Le Bord de l’eau, 2019, 202 p., 26,40 €

L’anthropocène désigne cette nouvelle période géologique caractérisée par l’impact désormais visible de l’humanité sur le système terre. Quelles que soient les décisions politiques prises aujourd’hui, même en cas de virage écologique radical, notre impact sur les écosystèmes va perdurer pendant plusieurs siècles. Aborder, sous l’angle de l’éducation, l’épreuve titanesque à laquelle est confrontée l’humanité, permet de mieux en percevoir l’ampleur. Comment pouvons-nous nous préparer intellectuellement, anthropologiquement, à un monde dont on ne sait pas encore quelle forme il aura ? Quelles sont les valeurs que nous voulons transmettre ? Puisque l’accumulation capitalistique nous a menés dans le mur, quel système collectif, quelle civilisation mettre en place ? Et surtout, comment éduquer à cette civilisation si on n’arrive pas encore à en imaginer les contours ?
En faisant le constat de l’inadaptation totale des programmes et des méthodes éducatives actuelles, en particulier de l’éducation à l’environnement et au développement durable, l’ouvrage ne peut finalement qu’ouvrir quelques pistes à défricher, plus anthropologiques que méthodologiques, car, finalement, tout, absolument tout, est à repenser.

François Mandil
19 mai 2020
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules