Logo du site

Tisser du lien social
avec la non-violence

Mouvement pour une Alternative Non-violente Chronique sociale, 2019, 156 p.,14 €

Cet ouvrage collectif, coordonné par Sabine Gautier, est issu des travaux du Mouvement pour une alternative non-violente (Man). Les thématiques retenues (par son réseau « Tensions sociales »), sont amples et diverses. Violences économiques – le néolibéralisme ayant fait « exploser les violences structurelles du système capitaliste ». Violences écologiques. Violences conjugales. Violences sur mineurs. Violences policières. Violences symboliques, dont celle de « l’invasion publicitaire ». Terrorisme. La violence semble omniprésente au point de se confondre parfois avec le réel. Chaque fois, ce qui est détruit, c’est la confiance, indispensable pour vivre avec les êtres et dans les espaces qui nous entourent. L’ouvrage en donne un aperçu dans les sept premiers chapitres. Centrés sur la France hexagonale (un chapitre est consacré à Mayotte), les neuf suivants montrent comment, par la rencontre et le dialogue, par un approfondissement de nos démocraties, ce lien social se tisse et se retisse, se restaure, se resserre, s’entretient. Le principal intérêt est de donner à voir les actions du Man, leur force et certains de leurs effets. Ces actions vont de la mise en place, avec d’autres, d’une sorte de contre-lobby citoyen – campagnes pour l’abolition des armes nucléaires (Ican) ou pour interdire à la télévision publique des publicités ciblant les enfants ; mobilisation pour la justice climatique… –, jusqu’à des ateliers pour jeunes adultes en insertion professionnelle ou de « médiation nomade » au pied de grands ensembles de cités françaises (Saint-Fons et Vénissieux en métropole lyonnaise en l’occurrence). En bref, une éthique en actes, convaincue que « la non-violence s’apprend et s’exerce au quotidien ». À noter également, qu’il s’agisse du « maraudage environnement » ou d’autres types d’initiatives, la tentative d’allier l’écologique et le social y est manifeste, tant « la violence exercée contre la nature est une violence exercée contre l’être humain » ; cette alliance sera d’ailleurs au cœur de la réflexion du prochain forum d’été du Man (juillet 2020, Roville-aux-Chênes, en Lorraine).

Jean Vettraino
13 février 2020
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules