Logo du site

Le crime est presque parfait

Fabrice Nicolino Les liens qui libèrent, 2019, 224 p., 20 €

Habitué des enquêtes sur les pesticides, Fabrice Nicolino, journaliste pour le magazine Charlie Hebdo et pour le quotidien La Croix, signe ici son troisième livre sur la question. Le crime est presque parfait dresse la liste des principaux fabricants de pesticides dans le monde. Chem-China, Bayer-Monsanto, Dow et DuPont, BASF… Ces entreprises produisent des substances qu’on appelle les inhibiteurs de la succinate déshydrogénase (SDHI). Commercialisés depuis 1996, ils empêchent la prolifération de champignons dans les cultures et sont utilisés pour l’agriculture industrielle. Ils représentent un sous-groupe des fongicides, dans la famille des pesticides. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire, les SDHI ne représenteraient pas de risque majeur pour la santé. Mais par la voix de Pierre Rustin, directeur de recherche au CNRS, toute une communauté de scientifiques introduit le doute. Les SDHI seraient nuisibles non seulement pour les champignons, mais aussi pour « le ver de terre, l’abeille ou l’humain ». Certes, les liens entre SDHI et problèmes sanitaires (développement des cancers notamment) ne sont pas établis à ce jour ; mais Fabrice Nicolino décrit les méthodes, employées par Monsanto notamment, pour commercialiser leurs produits. Le « ghostwriting », par exemple, est une pratique qui consiste à payer des chercheurs renommés pour signer des articles scientifiques rédigés par la firme elle-même. Le journaliste n’a de cesse de souligner la difficulté de l’accès à l’information, tant elle est opaque. Comme l’amiante ou le tabac, les SDHI ne font-ils pas l’objet d’un lobbying efficace de la part de ses principaux fabricants ? C’est bien le manque d’informations disponibles sur le sujet qui pousse l’auteur dans son investigation. Dans un style satirique, sans concessions, Fabrice Nicolino livre ici les résultats d’une enquête minutieuse.

Lucile Leclair
5 février 2020
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules