Logo du site

Dépolluer la planète

Jean Weissenbach CNRS Éditions, 2019, 70 p., 8 €

Disons-le d’emblée, la lecture de ce petit livre nécessite quelques bases en sciences (chimie et biologie essentiellement). L’objectif de vulgarisation entre ici en conflit avec celui d’un texte ramassé, ce qui peut rendre la lecture ardue. Un glossaire aurait été un bon complément.

Ceci dit, la lecture de Dépolluer la planète donnera les éléments clés du monde de la « remédiation », c’est-à-dire de la dépollution, qu’elle soit bio, phyto ou rhyzo : une introduction brève qui invite à pousser telle ou telle porte rapidement entr’ouverte par un auteur que l’on sent passionné. Hormis quelques éléments historiques sur la convention de Stockholm, on pourra regretter aussi l’absence de toute approche politique et économique, alors même que l’ouvrage évoque les freins que ces domaines opposent à la mise en œuvre de solutions. Mais, là aussi, le projet était contraint par la longueur limitée imposée au texte.

Xavier de Bénazé
27 janvier 2020
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules