Logo du site

Abolir la prison L'indispensable réforme pénale

Tony Ferri Libre & solidaire, 2018, 158 p., 14 €

« 70 000 personnes sont incarcérées en France, le nombre de détenus baisse partout en Europe, sauf dans notre pays », précise le philosophe Tony Ferri. Les crimes sont sanctionnés par une justice qui varie d’un pays à l’autre. Un chiffre trop important, pour le chercheur, qui dénonce l’inefficacité de la prison. Elle déshonore, d’une part, ceux qui auraient besoin de se reconstruire. Elle empêche, ensuite, d’exercer un travail permettant de gagner décemment sa vie et de nourrir sa famille. Elle produirait, enfin, chez le détenu un désir de vengeance. Autant de pistes que la lecture de l’ouvrage permet de saisir finement. La prison est un microcosme à même de refléter la société, pour laquelle il est un horizon salvateur : les centres professionnels d’intégration par le travail (CPIT). Derrière l’acronyme se trouve une conception qui fait du criminel un être non pas à isoler mais au contraire à intégrer. Formation, acquisition de compétences, projets, c’est l’univers que Tony Ferri oppose au vertige entre quatre murs.

Lucile Leclair
27 septembre 2019
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules