Logo du site

Chronique impatiente de la mobilité quotidienne

Olivier Razemon Rue de l'échiquier, 2019, 224 p., 18 €

Petite chronique joyeuse de la mobilité quotidienne, issue d’un blog de l’auteur dont Le Monde a autorisé la publication. Les usagers des TER, RER, Intercités, voire TGV, bref tous ceux qui se déplacent quotidiennement comprendront. Au gré de ses observations, Olivier Razemon pointe du doigt, dans un style bref et alerte, les failles du système d’organisation de l’espace urbain. Plutôt centré sur l’agglomération parisienne (qui se vide de ses anciens habitants) où des projets grandioses – et très chers – fleurissent : aménagement du Grand Paris, Autolib, Velib, etc., dont les résultats sont soit en demi-teinte, soit retardés, souvent en inadéquation totale avec les besoins réels d’une population en pleine transformation. Et la province ? La voiture y règne en maître ! N’est-ce pas à ce propos qu’a démarré le mouvement des « gilets jaunes » ? Un bravo pour les courageux qui ont fait du vélo leur espace de liberté et pour ceux qui ont choisi le bus, quand il y en a, malgré le temps qu’ils y passent. Ne serait-ce pas le moment de tout remettre à plat et de resituer les impératifs de la mobilité dans leurs réels contextes ?

Annie da Lage
7 mai 2019
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules