Logo du site

Martin Luther King, prophète

Serge Molla Labor et Fides, 2018, 320 p., 22 €

« King, à la manière d’un Jérémie s’identifiant aux pauvres, ne cesse d’interpeller l’administration du président Lyndon Johnson pour faire passer la législation relative aux droits civiques. Mais du moment où il s’en prend à la guerre du Vietnam ou s’attaque aux questions économiques, il n’est plus convié à la Maison-Blanche […], il se voit rejeté à la périphérie et prié de s’en tenir aux affaires raciales. Il rejoint la situation du prophète accusé de trahison par le roi Sédécias au moment où ses paroles ne répondent plus à l’attente royale. » Telle est la ligne suivie par cette biographie du pasteur américain Martin Luther King (1926-1968). Serge Molla, pasteur et théologien protestant, auteur en 2008 chez le même éditeur de Les idées noires de Martin Luther King, décrit bien un prophète de son temps, et cherche d’abord à cerner les ressorts, les tenants et les aboutissants d’un engagement radical. Il insiste sur la dimension collective de l’engagement d’un homme soutenu par sa famille, qui sut s’entourer d’excellents conseillers et stratèges. Un homme porteur et porté par le Mouvement en faveur des droits civiques ; plus de trente pages sont consacrées en fin d’ouvrage aux figures et organisations marquantes, à commencer par la Southern christian leadership conference (SCLC), créée en 1957 et dont Martin Luther King fut le premier président. Pour ce portrait, Serge Molla puise à de nombreuses sources : des témoignages de proches comme des travaux universitaires, dont ceux de Sylvie Laurent (Martin Luther King. Une biographie), ou encore dans la littérature contemporaine (Comme l’ombre qui s’en va de Antonio Munoz Molina). Le dernier chapitre du livre est consacré aux héritages contemporains de King et du Mouvement, qu’ils soient intellectuels, mémoriels ou politiques, de Barack Obama au mouvement Black lives matter.

Jean Vettraino
9 mars 2019
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules