Logo du site

Le paysage

Thierry Paquot La Découverte, 2016, 128 p., 10 €

Faire le paysage du paysage, voici un objectif ambitieux, tant la notion est plurielle et subjective. C’est à un bref panorama que Thierry Paquot nous invite, au travers de cet essai très synthétique, démêlant pour nous les fils de la sociologie et de la géographie de ce terme au travers des siècles. De l’apparition de la notion de « paysage » dans la peinture occidentale à son développement pendant la période romantique, jusqu’à sa place si particulière dans le monde d’aujourd’hui, l’auteur vagabonde entre les différentes époques, cherchant à faire ressentir à son lecteur ici le « sentiment de nature », là un « paysage sonore ». Insistant sur le caractère toujours subjectif de la notion de paysage, T. Paquot nous fait découvrir les auteurs (géographes, philosophes et écrivains) et les artistes (peintres ou musiciens) qui l’ont incarnée à travers les siècles. Nous découvrons ainsi la pensée d’Élisée Reclus ou d’Augustin Berque, les œuvres picturales de Brunelleschi et des impressionnistes, la musique de Schafer. Thierry Paquot dévoile enfin une approche politique du paysage et invite son lecteur à vivre et à faire vivre plus intensément les paysages qu’il traverse. L’écriture est agréable, la pensée à la fois érudite et accessible. Cependant, le format du livre nous laisse un peu sur notre faim, comme si l’auteur avait bien plus de choses à nous dévoiler. Le propos s’arrête souvent trop tôt, comme pour nous donner simplement envie d’aller par d’autres sentiers. Après tout, c’est peut-être aussi cela le paysage : quelque chose de perpétuellement insaisissable.

Matthieu Cassou-Mounat
7 novembre 2016
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules